Notre radio

Notre radio

13 mars 2008

"Boycotter le salon du livre est d'une bêtise rare", par Mohamed Sifaoui

Introduction :
Je n'ai pas encore eu le plaisir de recevoir Mohamed Sifaoui à mon émission ... Sans doutes, ce journaliste, libre penseur et profondément laïc, n'apprécierait pas d'être invité en tant que "musulman", même s'il ne renie pas sa religion d'origine. Mais, ayant du fuir l'Algérie après la vague d'attentats islamistes des années 90, ayant fait du combat intellectuel contre les salafistes une vraie raison de vivre, il aurait sûrement beaucoup, beaucoup de choses à raconter ! Indépendant il l'est, assurément, et il vient de le prouver par un article sur son blog (adresse : http://www.mohamed-sifaoui.com/) où il dénonce le boycott du salon du livre par plusieurs pays arabes, au motif qu'Israël est l'invité d'honneur cette année, année de son soixantième anniversaire !
N'ayant pas pour habitude de copier sans autorisation les articles de blogs confrères, je me permets juste de vous donner envie de le lire en en reproduisant ses premières lignes ... Soyons honnête : Mohamed Sifaoui se montre aussi critique vis à vis de la réponse militaire donnée aux attaques du Hamas, et je ne partage pas son avis ; mais dans la plus grande partie de son propos, il tranche par son courage par rapport à trop d'intellectuels d'origine musulmane ; et je me devais de le saluer ici.
J.C

"C'est une catastrophe, un malheur et une malédiction qui viennent de s'abattre sur la culture universelle : le sultanat d'Oman, l'Arabie Saoudite, l'Iran, le Yémen ainsi que d'autres pays arabo-musulmans boycottent le salon du livre de Paris. Le public n'aura donc pas l'occasion d'apprécier les grandes œuvres littéraires produites par ces pays. Quel dommage !

Naturellement, c'est pour rire - parce qu'il vaut mieux en rire qu'en pleurer - que j'écris ce qui précède. Quand on connait l'apport des intellectuels iraniens version Ahmadinejad ou celui des Saoudiens abreuvés au Wahabbisme ou encore celui des intellectuels algériens sympathisants de Bouteflika, on ne peut que se réjouir de l'absence de ces pays. Si j'avais ce pouvoir, j'aurais fait d'Israël l'invité d'honneur chaque année, juste pour constater l'absence de ces ennemis de la démocratie dans les couloirs du salon. Ces pays - dont les dirigeants boycottent par ailleurs la démocratie, les droits de l'Homme, l'intelligence, le travail, l'honnêteté, le respect de leurs administrés, le bon sens, la bonne gouvernance, etc. - ont décidé d'adopter cette attitude pour protester contre "le titre d'invité d'honneur accordé à Israël par les organisateurs du salon ..."

Mohamed Sifaoui

lire l'article sur le blog de Mohamed Sifaoui