Notre radio

Notre radio

17 mars 2008

Le Pakistan après l’assassinat de Benazir Bhutto : Coline Tison sera mon invitée le 23 mars

Partisans de Benazir Bhutto pleurant devant son mausolée (photo AFP)

Nous allons parler dans ma prochaine émission du Pakistan, un état de 160 millions d’habitants, le sixième du monde par sa population, et le deuxième après l’Indonésie parmi les pays musulmans. Cela faisait longtemps que je souhaitais traiter de ce pays, dont nous n’avions pas parlé depuis plusieurs années et qui est revenu au premier plan de l’actualité. Mon invitée sera Coline Tison. Coline Tison est une jeune journaliste reporter, travaillant pour une agence indépendante « Wild Angle productions » Je vous invite à visiter son site : http://www.waproductions.fr/ : vous pourrez y trouver des extraits de reportages vidéos, et en particulier plusieurs consacrés au Pakistan. Les téléspectateurs de Arte ou de France 2 ont pu suivre ces reportages, et j’ai vu personnellement celui produit par mon invitée juste après l’assassinat de Benazir Bhutto. Elle nous apportera donc un témoignage de terrain, il s’agit d’une région qu’elle connaît et aime particulièrement puisqu’elle est allée souvent en Inde et au Pakistan, et nous parlerons, au-delà de la politique, de ces sociétés tellement diverses dont nous n’avons en vérité que des clichés en mémoire.

Juste quelques mots de rappel sur les derniers mois : il y a eu d’abord en juillet dernier la prise d’assaut de la « mosquée rouge » d’Islamabad qui était un repère d’islamistes armés ; ensuite une longue année d’affrontements entre l’armée et ce que l’on pourrait appeler les « pro Talibans », avec de multiples attentats et au total plus de 800 tués ; et puis on a vécu, aussi, une crise politique avec un président dictateur, Pervez Musharraf, bien peu enclin à céder à l’opposition, et le retour de deux leaders exilés, Nawaz Sharif et Benazir Bhutto, cette dernière, surtout incarnant l’espoir d’un Pakistan à la fois démocratique, tournant le dos au fondamentalisme et aidant les Occidentaux embourbés dans l’Afghanistan voisin ; après une première tentative dès son retour, la malheureuse a été assassinée le 27 décembre ; et enfin, le 18 février dernier on a eu des élections législatives qui ont vu le triomphe des opposants à Musharraf.

Parmi les questions qui seront abordées dans notre interview :

- Où en est l’enquête sur l’assassinat de Benazir Bhutto ?
- Comment définir son parti : est-ce que c’est un parti clanique et féodal ? Est-ce que c’est un parti régionaliste ? Ou bien est-ce que c’est au fond le parti de la minorité chiite, qui est périodiquement persécutée par les Sunnites ?
- L’autre vainqueur des élections législatives, c’est Nawaz Sharif : lui est Sunnite, comme la majorité de la population, il avait été chassé par le coup d’état de Musharraf en 1999 et on le dit soutenu par l’Arabie Saoudite : comment son parti, la « Ligue musulmane », est-il vu au Pakistan, et quelles sont les couches de la société qui le soutiennent - et cela, alors qu’il devrait faire alliance avec le parti dirigé maintenant par le mari de Benazir Bhutto ?
- Il semble bien que les islamistes aient fait peur à beaucoup de Pakistanais : y a t il deux parties de la société complètement opposées ?

... Et puis Coline Tison, jeune femme reporter, nous racontera comment elle a été accueillie dans un pays où la plupart des femmes sont voilées !

J.C