Notre radio

Notre radio

29 octobre 2007

Quand l’Afghanistan sortira de la nuit … Gérard Cardonne sera mon invité le 4 novembre

Nous parlerons dimanche prochain de l’Afghanistan. C’est un pays musulman que je n’avais pas encore traité, et pourtant il fait la une de l’actualité depuis plusieurs années. J’ai eu la chance, dernièrement, de faire la connaissance d’une personnalité qui le connaît parfaitement, Gérard Cardonne. Gérard Cardonne est un écrivain engagé, qui a déjà publié une vingtaine d’ouvrages, les premiers étaient consacrés à son Alsace natale qui lui est tellement chère. Mais ses derniers livres ont évoqué ensuite les drames qui ont ensanglanté le Monde au cours des dernières années, d’abord la Bosnie, puis l’Algérie ; et il y a un fil conducteur qui les relie car ils ont presque tous été consacrés à un combat, celui des femmes qui, en terre d’islam, sont souvent opprimées, victimes de préjugés machistes au nom de la religion. C’est ainsi qu’il a écrit « La sultane debout », consacré à la lutte des femmes algériennes contre l’obscurantisme, et il vient de publier « Selma, une femme libre », qui est un éloge de l’émancipation des Tunisiennes.

Mais surtout, et cela nous ramène à notre sujet de notre émission du 4 novembre, Gérard Cardonne a écrit un livre qui est sorti pratiquement au lendemain du 11 septembre et qui a eu un immense succès, « La nuit afghane » (Editions Hirlé). Rappelons rapidement le contexte : l’Afghanistan était alors dirigé par les horribles Talibans depuis cinq ans ; un silence de plomb régnait dans nos médias à propos du régime de Kaboul, sans doutes le plus répressif de tous les régimes islamistes ; et contre ce régime, un homme, le commandant Ahmad Shah Massoud combattait, à la tête d’une guérilla dans les montagnes du Panshir. Et puis, l’histoire s’est accélérée comme tout le monde le sait, il y a eu d’abord l’assassinat de Massoud par Al-Qaïda ; puis le 11 septembre, organisé par Ben Laden qui était hébergé par les Talibans ; l’intervention américaine, la libération de Kaboul ; et depuis, hélas, la guerre n’est pas fini, les forces de l’OTAN sont confrontés à un terrorisme redoutable, et on peut se demander quand l’Afghanistan « sortira de la nuit », pour reprendre le titre de son livre. Alors j’évoquerai avec Gérard Cardonne son roman en première partie d’émission, mais comme les faits qu’il relate datent déjà de plusieurs années, nous évoquerons en deuxième partie ensemble ce qui se passe là-bas, dans ce pays où il retourne souvent. Et beaucoup de questions se posent !
- Aujourd’hui après le changement de régime, les témoins disent que les femmes afghanes portent toujours l’horrible burqa (voir couverture du livre), alors on se demande quand seront-elles vraiment émancipées ?
- Dans l’introduction qu’il avait écrit pour ce livre, le commandant Massoud disait notamment « un islam modéré reconnaît la liberté individuelle pour l’homme et pour la femme » : comment concevait-il cet « islam modéré » ?
- Que penser de l’appel du 9 septembre dernier du Président Hamid Karzaï, où il a dit qu’il était prêt à accepter des Talibans au gouvernement et à rencontrer le mollah Omar ?
- Que penser des récents succès des Talibans ? Est-ce que la population les soutient localement parce que les gens ont oublié ce qu’était le régime islamiste ? Ou bien est-ce qu’il y a aussi un ressentiment nationaliste envers les Occidentaux à cause de la présence des troupes étrangères, ou parce que les Afghans ont été déçus de ne pas voir arriver l’argent promis ?

Je vous recommande enfin de visiter le site de Gérard Cardonne, où vous pourrez découvrir ses témoignages et actions sur le terrain en Afghanistan :