Notre radio

Notre radio

12 octobre 2009

Ben Laden dévoilé : Mohamed Sifaoui sera mon invité le 18 octobre


Dimanche prochain, j’aurai le plaisir de vous retrouver pour une émission un peu particulière, puisque nous allons évoquer une bande dessinée. Cet album s’intitule « Ben Laden dévoilé », je vous en ai déjà sur mon blog et il est publié aux éditions 12 bis. Les dessins sont du talentueux Philippe Bercovici ; mais l’auteur est un journaliste tout à fait sérieux, qui a enquêté depuis une vingtaine d’années sur l’idéologie islamiste et le terrorisme : Mohamed Sifaoui. C’est la deuxième fois que je le reçois sur le plateau de Judaïques FM, et nos auditeurs doivent se souvenir d’une interview marquante que j’avais réalisée en janvier dernier, et déjà nous parlions des islamistes avec le Hamas. Rappelons brièvement que Mohamed Sifaoui est un journaliste franco-algérien, réfugié politique en France après avoir échappé par miracle à un attentat meurtrier contre son journal, « Le Soir d’Algérie ». Venu en France, il est resté fidèle à une ligne très claire, en publiant six ouvrages contre l'islam radical et le terrorisme qu’il inspire. Son album, tout en étant porteur d’une forte charge humoristique - difficile à retranscrire à la radio, où par définition on ne peut pas voir des planches de dessins - est d’abord une enquête, qui nous raconte la triste épopée d’Oussama Ben Laden depuis sa naissance à Ryad en 1957, jusqu’à sa traque à la frontière pakistano-afghane et en culminant, bien sûr, par les méga attentats du 11 septembre. Il met en scène d’ailleurs des personnages tout à fait authentiques, chefs d’état, complices d’Al-Qaïda, terroristes réels qui ont réalisé des attentats suicides, et leurs caricatures sont dessinées avec beaucoup d’humour. Mais c’est plus qu’un récit, parce que, au passage, il tord le cou à un certain nombre de modes très en vogue dans le « politiquement correct » de certains médias parisiens, et qui nous ont vendu des rumeurs abjectes comme « Ben Laden agent de la CIA », « Le 11 septembre est un mythe », « les islamistes sont des résistants », et autres ignominies ...

Parmi les questions que je poserai à Mohamed Sifaoui :

- Pourquoi a-t-il écrit dans son introduction « le rire peut être un excellent remède contre la terreur dans laquelle les extrémistes veulent nous plonger » ? Et pourquoi cet étrange sous-titre « La B.D attentat contre Al-Qaïda » ?
- J’ai relevé dans cette B.D le Ben Laden milliardaire grâce à son père, et qui finalement s’est raccroché aux wagons de la guerre contre les Soviétiques en Afghanistan, tout simplement en apportant beaucoup d’argent ; c’est la force de la bande dessinée que de représenter ce soit disant pieux chef du Djihad sortir une mallette pleine de dollars, toujours au bon moment : quand a-t-il corrompu des dirigeants arabes au cours de sa trajectoire, lesquels et comment ?
- Autre sujet sensible, les islamistes et le sexe : génie de la bande dessinée, on peut faire apparaître les pensées intimes des personnages grâce à des bulles ; et c’est ainsi que l’on voit dans l’album tous ces nobles barbus, depuis le père de Ben Laden jusqu’à ses émules, qui ne rêvent que de posséder toutes les jeunes femmes qu’ils croisent, tout en leur imposant, bien sûr, burqas ou niqabs : est-ce que cette hypocrisie est vraiment la règle pour l’ensemble des sociétés du Golfe ?
- L’album met en scène aussi des tristes personnages comme Thierry Meyssan, et il fait dire à ce triste imposteur : « de toute façon les gens me croiront car ils n’aiment pas l’Amérique » ; est-ce vraiment une maladie française incurable, que cet anti-américanisme ? Et deuxième question, à propos de l’album, est-ce que des « complotistes » l’ont attaqué dans les médias ?

Soyez nombreux à l’écoute dimanche prochain !

J.C