Notre radio

Notre radio

12 novembre 2007

Iran, le choix des armes ? François Heisbourg sera mon invité le 18 novembre

 
J’aurais l’honneur d’avoir à nouveau François Heisbourg comme invité. C’est un expert incontesté en matière de géostratégie : il préside actuellement le prestigieux « International Institute for Strategic Studies » de Londres, ainsi que le « Centre de politique de sécurité de Genève », il est également conseiller spécial à la « Fondation pour la recherche stratégique » de Paris qu’il a précédemment dirigée, et il publie régulièrement des analyses et rapports qui sont lus par les plus hautes autorités de notre pays.
 
C’est bien sûr l’Iran qui suscite en ce moment l’attention inquiète de toutes les chancelleries avec une angoisse particulière en Israël et dans la Diaspora. C’est d’ailleurs ma quatrième émission consacrée à la menace iranienne depuis le début de l’année, et cette interview a été construite à partir de son dernier livre, « Iran, le choix des armes ? » (Editions Stock). François Heisbourg écrit dans son introduction : « C’est peut-être le visage de notre XXI ème siècle qui se dessine en ce moment à travers l’avenir nucléaire de l’Iran », et un peu plus loin, après avoir rappelé qu’il se méfie des rapprochements historiques avec la dernière Guerre Mondiale, il dit : « Force est de constater que le président Ahmadinejad fait exactement ce qu’il faut, sur le registre antisémite et négationniste, pour amener les démocraties occidentales à dresser des parallèles par rapport à la montée des périls en Europe en 1933 ». Il convient à ce sujet de lui rendre hommage car - et cela avait été relevé sur ce blog -, il avait organisé, après l’ignoble pseudo conférence négationniste de Téhéran en décembre dernier, le boycott de « l’Institut Iranien pour les Etudes Politiques et Internationales » responsable de ce colloque ; et ainsi, 40 instituts ont rompu leurs liens avec leur homologue de Téhéran.

Cette émission a déjà été enregistrée, mais je peux vous révéler quelques unes des questions que j’ai pu lui poser (hélas, mille fois hélas quand on a un invité de cette qualité, je n’ai pas eu le temps d’aborder TOUS les sujets dont j’avais envie de parler) :
- Comment lire le titre de son livre « Iran, le choix des armes ? »
- Que répond-il à ceux qui - comme dans le journal « Marianne » du 22 septembre dernier - l’ont épinglé en l’accusant de sonner régulièrement le tocsin (après l’Irak en 2003) pour de fausses menaces ?
- Quels sont les arguments, développés dans son livre, que l’on peut opposer à tous ceux qui disent ou qui écrivent que, dans le fond, on est bien injuste avec l’Iran, en disant : « Israël, l’Inde et le Pakistan ont des armes nucléaires, et ils n’ont pas signé le traité de non prolifération ; et on veut empêcher la malheureuse République Islamique de faire pareil » ?

Et puis, François Heisbourg évoquera - hélas trop rapidement, car son petit ouvrage est passionnant et se lit comme un roman ! - les trois scénarios possibles en cette année décisive 2008 : « coopération » ; « compromission » ; ou « confrontation » ... Sans vous dévoiler ce qu’il a dit à mon micro, vous verrez que ses propos ne correspondent pas du tout à la caricature outrancière que l’on a pu lire dans « Marianne » ! 

J.C