Notre radio

Notre radio

09 mai 2008

Prix de la Paix Yago-Primo : retour sur une belle soirée

Tenant le fac-similé du chèque, Jean-Pierre Chemla de Primo-Europe
Au centre tenant le micro, Josiane Sberro.
Et les directrices de l'école, Maha Abu Ktesh (pull vert) 
et Gillah Tatar Yitshak (pull orange) (photo Alain Azria)

Vue d'ensemble de la salle.
Debout à gauche, tenant le micro, Liliane Messika de Primo Europe
Assis au centre, François Zimmeray
Au fond, encadrant l'interprète, les deux directrices (photo Alain Azria)

Je vous avais déjà parlé sur le blog (lire ici) de ce prix, à l’occasion d’une émission où j’avais eu comme invitée Josiane Sberro, vice présidente de Primo-Europe. Elle avait parlé à mon micro du livre édité par Primo et les éditions Yago, en hommage au malheureux Ilan Halimi victime de la barbarie antisémite, et dont tous les bénéfices allaient être versés à une école israélienne œuvrant pour le rapprochement entre Juifs et Musulmans.

Cette école s’appelle Hattie Friedland, elle est implantée depuis plus de soixante dix ans à Jérusalem où elle accueille des sourds et malentendants de toutes origines. Mardi 15 avril, une belle soirée au Cercle Républicain réunissait tous les amis de Primo, venus applaudir les deux directrices israéliennes de l’école, la juive Gillah Tatar Yitshak et l’arabe Maha Abu Ktesh. Celle-ci, portant un hijab vert, fut très applaudie après avoir remercié le public dans un hébreu parfait ... J’ai eu le privilège d’échanger quelques mots avec elle, apprenant qu’elle est originaire d’Abou Gosh, un village arabe de la banlieue de Jérusalem dont les habitants ont toujours coexisté paisiblement avec leurs voisins juifs.

Au cours de cette soirée fut projetée un film reportage très émouvant d’Elie Roubah et Attila Egry, « N’est pas sourd celui que l’on croit ». J’ai trouvé particulièrement frappante, la manière à la fois diplomatique et directe utilisée en cours par les enseignants pour évoquer l’actualité des difficiles relations entre Israéliens et Palestiniens. Parmi les personnalités présentes à cette soirée, Didier Bourg, Président de la "Fraternité Musulmane contre l'Antisémitisme" - qui fut mon invité à la radio au début de l'année -, est intervenu pour féliciter à la fois les organisateurs et les deux directrices de l'école. De son côté, François Zimeray, Ambassadeur pour les Droits de l’Homme et Président de l’association européenne « Medbridge » - qui œuvre aussi pour le rapprochement entre Israéliens et Arabes (voir en lien) - devait remarquer, en commentant ce que nous venions de voir et de vivre, que sur place les gens savaient finalement mieux se parler que les supporters des deux camps, d’autant plus extrémistes qu’ils vivent loin du conflit ...

J.C