Notre radio

Notre radio

26 mai 2008

L’Union pour la Méditerranée : déjà un colloque à la Sorbonne



L’Union pour la Méditerranée n’est pas encore née, mais elle a déjà fait couler beaucoup d’encre ... Grand projet annoncé par Nicolas Sarkozy le soir même de son élection, il a certes rencontré des réticences de la part des partenaires européens de la France, qui ont conduit à un projet - parait-il - beaucoup moins ambitieux que « l’Union Méditerranéenne » prévue à l’origine : il n’est plus question de créer un nouveau bloc géopolitique, mais de structurer les échanges entre les rives Nord et Sud de la « Mare Nostrum », en collaborant dans tous les domaines d’intérêt commun. Déjà un vaste programme quand on songe aux conflits non résolus, entre Israéliens et Arabes par exemple, ou Chypriotes grecs et turcs.

... Et c’est justement dans l’île de Chypre, elle-même divisée depuis plus de 30 ans et occupée partiellement par la Turquie, qu’est né un « Think tank », institut indépendant de réflexion nommé « Daedalos » : joli nom, qui évoque bien les « dédales » de l’avenir où il ne faut surtout pas s’égarer ! Créé à la fin 2006 à l’initiative du ministère chypriote des affaires étrangères, il a déjà organisé des séminaires et des colloques entre experts de plusieurs pays de la Méditerrané, sur des sujets bien sérieux comme l’immigration ou le conflit israélo-palestinien. Membre du conseil d’administration de cet institut, mon ami Mezri Haddad (que les lecteurs du blog commencent à bien connaître) vient de m’informer de son prochain colloque qui se tiendra le samedi 31 mai dans le grand amphithéâtre de la Sorbonne, sous le thème : « L’Union pour la Méditerranée, des Acquis aux Défis ».

C’est donc Mezri Haddad qui prononcera le discours d’introduction générale, au nom de « Daedalos » où il a, à nouveau, démontré ses talents d’organisateur et la richesse de ses contacts ! Sans citer toutes les personnalités qui interviendront, je me permets de relever quelques noms qui vous donneront, je l’espère, l’envie d’aller à la Sorbonne samedi prochain : le grand orientaliste Antoine Sfeir, plusieurs fois l’invité de mon émission ; son compatriote d’origine libanaise Antoine Basbous, qui parlera d’un sujet fondamental (« l’avenir de l’intégrisme religieux en Méditerranée ») ; mais aussi Jacques Huntzinger, ancien ambassadeur de France en Israël, ou Hassan Abouyoub, ancien ambassadeur du Maroc à Paris ; et également le professeur Mhamed Hassine Fantar, titulaire de la Chaire Ben Ali pour le dialogue des civilisations et des religions, qui m’avait invité l’année dernière à Tunis !

Nicolas Sarkozy lui-même a accordé son patronage au colloque, auquel je souhaite un plein succès. Le prochain se tiendra à Chypre, les 15 et 16 octobre prochains.

J.C