Notre radio

Notre radio

24 mai 2008

Communiqué de presse : n’oublions pas Guilad Shalit !


Introduction :
J’ai reçu ce communiqué de presse diffusé vendredi 23 mai par les deux avocats de la famille de Guilad Shalit, Maîtres Emmanuel Altit et Stéphane Zerbib. Pour rappel, Maître Altit avait été mon invité en janvier 2006, et nous avions parlé alors d’autres otages dont il assurait la défense, les infirmières bulgares si souvent évoquées sur mon blog ... C’est donc bien volontiers que je reproduis ici leur appel.
J.C

"Le dimanche 25 mai 2008 aura lieu à Paris , dans les jardins du Trocadéro, une manifestation célébrant les 60 ans d’existence de l’État d’Israël.
En cette heureuse occasion, il conviendra de se souvenir de Guilad Shalit.
Ce citoyen français, installé en Israël, a été enlevé le 25 juin 2006 sur le territoire israélien par un groupe armé palestinien affilié au Hamas, pendant qu’il effectuait son service militaire.
Il avait dix-neuf ans.
Depuis lors, le Hamas exige pour mettre fin à son calvaire que des centaines de détenus palestiniens soient libérés.
Ainsi, la vie de Guilad, comme celle d’Ingrid Betancourt, fait-elle l’objet d’un marchandage.
Les ravisseurs de Guilad Shalit n’ont jamais autorisé quiconque, ni représentant de la Croix Rouge, ni représentant d’Institution Internationale ou d’ONG, à le rencontrer, au mépris des règles internationales.
D’après les informations parvenues à la famille et aux Avocats de Guilad Shalit, ce dernier serait encore en vie et toujours détenu dans la bande de Gaza.

Depuis quelques mois et la mise en place d’une stratégie globale arrêtée par sa famille et ses Avocats français, le sort de Guilad suscite l’intérêt des médias et de l’opinion internationale :
- De nombreux parlementaires français et européens se sont mobilisés, plus de trois cents à ce jour ;
- Les médias internationaux ont été sensibilisés et l’opinion publique s’est émue ;
- Les organisations de défense des droits de l’ Homme et les ONG réclament la libération de l’ otage.
- Des conférences de presse faisant le point de la situation ont été organisées les 26 novembre 2007 et 26 février 2008 à l’Assemblée Nationale Française ainsi que le 5 mars 2008 à Tel-Aviv ;

Une conférence de presse est prévue bientôt en Israël et les parlementaires européens exprimeront leur inquiétude lors d’une prochaine manifestation.

La manifestation du 25 mai 2008 est l’occasion d’étendre cette mobilisation et d’accentuer la pression publique et médiatique sur les autorités étatiques afin qu’elles soutiennent ceux qui œuvrent à la libération de Guilad.
Il est important de redire à tous les participants le destin tragique de Guilad et, alors que cela fera bientôt deux ans qu’il est détenu, de rappeler aux autorités françaises leurs devoirs à son égard.
Il est important aussi de rappeler à l’opinion publique que Guilad est notre concitoyen et que de ce fait, nous français, sommes tous responsables de son sort.

Les parents de Guilad Shalit, leurs Avocats français, toutes les associations et ONG qui les soutiennent (notamment le Comité pour la libération d’ Ingrid Bétancourt, la famille de Guy-André Kieffer, Avocats du Monde, EFI, Otages du Monde, etc.) :
- Appellent les participants à la manifestation du 25 mai 2008 à avoir une pensée pour Guilad Shalit,
- Appellent les autorités françaises, au moment où des discussions avec le Hamas semblent possibles, et les autorités européennes à : ne ménager aucun effort pour obtenir la libération de Guilad Shalit ; prendre toute mesure utile contre ses ravisseurs ; soutenir la famille de Guilad Shalit et ses Avocats,
- Appellent les autorités israéliennes, au moment où les modalités d’un éventuel cessez-le-feu avec les factions palestiniennes sont discutées, à : poser comme condition à tout accord la libération de Guilad Shalit ; délivrer aux Avocats de Guilad Shalit l’autorisation d’entrer dans la bande de Gaza afin de discuter avec ses ravisseurs.
- Appellent les Chefs d’Etat et de Gouvernement en Europe, en Amérique, en Asie, au Proche et au Moyen Orient, les responsables de l’Union Européenne et du Conseil de l’Europe, les Nations Unies et leur Secrétaire Général, les Institutions Internationales, les Organisations de Défense des Droits de l’Homme, les Églises et les Responsables Religieux, à exiger la libération de notre concitoyen Guilad Shalit.

Au cours de la manifestation du 25 mai 2008, Noam Shalit, le père de Guilad, fera une intervention."