Notre radio

Notre radio

02 mai 2008

« Le Caire, métropole du monde », par Ibn Khâldun


Citation on line

« Le Caire : métropole du monde, jardin de l’univers, lieu de rassemblement des nations, fourmilière humaine, haut lieu de l’islam, siège du pouvoir. Des palais sans nombre s’y élèvent ; partout y fleurissent médersas et kanaqât ; comme les astres éclatants, y brillent les savants. La ville d’étend sur les bords du Nil - rivière du paradis, réceptacle des eaux du ciel, dont les flots étanchent la soif des hommes, leur procurent abondance et richesse. J’ai traversé ses rues : les foules s’y pressent, les marchés y regorgent de toutes sortes de biens. Que de fois m’a-t-on fait l’éloge de cette capitale, qui a atteint un degré extrême de civilisation et de prospérité. J’ai recueilli à son propos des impressions diverses, les unes émanant de mes maîtres, les autres de certains de mes amis, pèlerins ou commerçants. Voici d’abord celui de mon ami al-Maqarri, grand cadi de Fès, premier savant du Maghreb, dont il me fit part à son retour de pèlerinage, en l’an 740 (1339) : celui qui n’a pas vu Le Caire ne pourra jamais mesurer le degré de puissance et de gloire de l’islam ».

Ibn Khâldun, « Le voyage d’Occident et d’Orient », Editions Sindbad
Cité par Abdelwahab Meddeb dans « La maladie de l’islam », Editions du Seuil (page 101).
Ibn Khâldun est sans doutes le plus illustre historien et chroniqueur du Maghreb médiéval, je vous invite à mieux le connaître en consultant l'article qui lui est consacré sur Wikipedia.
Les monuments architecturaux du Caire datent du 14 ème siècle, et correspondent à l'apogée de la dynastie des Mamelouks. D'après Meddeb, "le dernier éclat de la civilisation islamique en terres arabisées eut lieu sous la dynastie mamelouk (...) ce fut l'époque où Le Caire était devenue la dernière capitale-monde qu'ait connue l'islam".

J.C