Notre radio

Notre radio

10 janvier 2012

Vent mauvais en Tunisie, 1/2 : avalanche de "hits" sur mon blog, et de visiteurs probablement hostiles !


Une mauvaise fièvre s'est décidément emparé de la Tunisie depuis ces derniers mois et depuis le triomphe du mouvement islamiste Ennahda ...

Vous vous souvenez peut-être du dossier que j'avais consacré à ces élections à la fin octobre : j'avais essayé de conserver du recul par rapport aux évènements qui se déroulaient là-bas, et surtout de ne jamais considérer comme définitivement vaincu le camp laïc et démocrate à qui, seul, revient le mérite de la révolution qui fêtera son premier anniversaire dans quelques jours ; mais  hélas, force est de constater que les Salafistes les plus fanatiques tiennent le haut du pavé, et que l'antisémitisme le plus abject s'affiche maintenant sans aucune gêne, ni condamnation de la part des intellectuels et des autorités.

En voici un symptôme, dont le compteur affiché par mon serveur, "blogger" est le témoin statistique. Le professeur Habib Kazdaghli, doyen de la faculté de Tunis Manouba, a été dans le collimateur des islamistes car il avait refusé l'accès de son campus à une jeune fille portant une burqa : séquestré, libéré au final après plusieurs heures, il est devenu célèbre dans son pays, et les Salafistes sont allé naturellement chercher sur le Web de quoi l'accabler. Alors bien sûr, son travail de chercheur sur la communauté juive tunisienne, ses publications - et en particulier cet article sur la Shoah, dont j'ai parlé sur mon blog, voir sur ce lien - ont attiré l'attention. Et c'est PAR MILLIERS que des Tunisiens sont venus se connecter sur cette adresse, pour lire précisément cette publication devenue un des "best-off" de "rencontrejudaiquesfm". Le graphique reproduit en illustration et qui donne le nombre de pages ouvertes, montre clairement que la fréquentation a plus que décuplé pendant quelques jours la semaine dernière, alors qu'elle plafonnait normalement autour de 300 par jour ...

Cette période a coïncidé, aussi avec la visite officielle d'Ismaël Haniye, "Premier Ministre" du Hamas de Gaza à Tunis à partir du 5 janvier : mais j'y reviendrai demain !

J.C