Notre radio

Notre radio

09 septembre 2006

proche-orient.info : fermeture définitive le 1er octobre



Elisabeth Schemla et Nicole Leibowitz l’ont annoncé mercredi soir aux abonnés, et l’information défile maintenant en bandeau sur leur site, avec la déprimante régularité d’un métronome sur fond d’une musique qui s’éteint : l’aventure de « proche-orient.info » va se terminer, cette fois pour de bon, le 1er octobre prochain. Triste nouvelle pour la presse en général - qui va mal, sous toutes ses formes sauf les gratuits, ce que ne pouvait être ce media en ligne. Triste nouvelle pour ceux qui étaient attachés à cette voix originale et non communautaire, tout en étant proche de la gauche israélienne.

A propos de cette crise générale de la presse qui fragilise tous les titres, vous pourrez lire ou relire l’article "c'est peut-être la fin d'un monde" publié le 9 juillet dernier, reprenant un texte terriblement lucide d’Elisabeth Lévy, ex-productrice à France Culture. A propos de « proche-orient.info », il n’y a pas grand-chose à ajouter à ce que j’écrivais le 3 juillet 2005, apprenant la première (fausse) disparition du journal l’année dernière. En fouillant un peu dans les archives du blog, vous revivrez aussi les espoirs de reprise du titre le 4 septembre suivant, alors que les deux directrices « ramaient » pour réunir les 3000 promesses d’abonnement indispensables pour repartir. Puis l’info diffusée le 27 novembre à propos des manœuvres à l’intérieur de la Communauté juive, pour discréditer le journal qui allait renaître de ses cendres ... Une fois de plus, c’est le pluralisme qui va y laisser des plumes.

Tout cela laisse un goût bien amer, tout comme le mot de la fin que je laisse aux deux responsables du titre :
« C’est un coup dur, très dur. Nous le ressentons ainsi plus encore pour vous que pour nous. Votre soutien, votre confiance, nous avons voulu à chaque instant et en tous points en être dignes, parfois en commettant des erreurs mais toujours avec honnêteté. Vous devez nous croire quand nous vous disons que vous avez été formidables. Ce ne sont pas là ronds de jambes de circonstance. Cette équipe extraordinaire de journalistes, qui a travaillé si durement pour vous apporter une information libre, tient à vous rendre hommage. Chacun va continuer son chemin. Merci de nous avoir accompagnés. »

J.C