Notre radio

Notre radio

21 septembre 2006

Shana Tova 5767


Bonne et heureuse année à tous les lecteurs du blog ! 

La nouvelle année juive débute vendredi soir. Au-delà des vœux échangés dans ma communauté, au-delà de la gravité particulière de ce moment dans le calendrier juif - on y fait, en âme et conscience, le bilan de l’année écoulée, en espérant être inscrit sur « le Livre de la vie », la décision étant scellée 10 jours plus tard, le soir du Yom Kippour - c’est une célébration qui contrairement à la plupart des autres fêtes du Judaïsme concerne toute l’Humanité : « Roch Hachana » (textuellement : « la tête de l’année ») est aussi, selon la tradition, l’anniversaire de la création du monde. On comprend que cette fête concerne, symboliquement, toute l’Humanité. Et que comme l’année dernière, j’adresse mes voeux aux lecteurs de toutes les origines et croyances ! Je le fais avec d'autant plus de plaisir pour les lecteurs musulmans, qui sont particulièrement nombreux au Maghreb (voir les petits drapeaux enregistrés par le logiciel NeoCounter...) : comme l'année dernière, le Ramadan débutera pratiquement au même moment que la nouvelle année juive ; qu'ils puissent fêter ce mois dans une ambiance paisible, et au milieu de familles heureuses et réunies !

On se souhaite donc « une année douce », et la tradition veut que l’on y mange des pommes trempées dans le miel, voir l’illustration ... Roch Hachana est aussi marqué par la sonnerie de la corne de bélier, « chofar », également représenté avec les pommes traditionnelles. Ces sonneries qui auront retenti, comme une répétition, tout au long du dernier mois de l’année précédente, et qui marqueront la clôture du Yom Kippour.

Tous mes vœux donc pour 5767, mais qu’en a-t-il été de 5766 ? En relisant ici l’article publié à la même occasion, on ne peut qu'éprouver un sentiment de grande tristesse ! J’avais publié un extrait du discours d’Ariel Sharon devant l’Assemblée Générale de l’ONU, on était au lendemain du retrait de Gaza et on espérait en une dynamique de Paix. Aujourd’hui, le malheureux est plongé dans un coma profond depuis neuf mois, ses successeurs ont vite déçu l’électorat israélien, et surtout, entre la victoire électorale du Hamas et la provocation du Hezbollah entraînant la guerre cet été, la violence semble inexorable au Proche-Orient ... avec cette fois, un mentor clairement identifié - l’Iran d’Ahmadinejad - qui roule à toute vitesse vers la possession de l’arme nucléaire. Il ne reste plus qu’à se consoler en se disant que l’avenir ne correspond jamais aux prévisions ; et que donc, a contrario, il sera rose alors que s’accumulent de noirs nuages !

En attendant, le blog marque pour ce mois de fêtes juives le même respect que notre station de radio qui n’émet pas pour les « Yom Tov » : pas de mise à jour donc les 22, 23 et 24 septembre ; 1er, 2, 7, 8, 13, 14 et 15 octobre.


J.C