Notre radio

Notre radio

23 novembre 2005

Rapports sans tabous d’experts français : le phénomène terroriste islamiste analysé, et les complicités syrienne et iranienne identifiées !

Introduction :
Je reproduis ci-dessous un extrait d’un excellent article de Jean Chichizola, publié ce matin dans « Le Figaro ». A noter que, dans le cadre du « livre blanc sur la sécurité intérieure » qui doit être remis au gouvernement, deux états présentés de longue date comme « des amis de la France » sont presque identifiés par la DGSE comme ... des « états voyous », appellation américaine qui faisait hurler de concert et il y a peu, et le Quai d’Orsay, et l’ensemble de nos médias !
J.C

« Lancés en mars dernier, les travaux du livre blanc sur la sécurité intérieure s'achèvent. Classifiés «confidentiel défense», les rapports des six groupes d'experts ont été remis aux autorités fin octobre et feront l'objet d'une synthèse rendue publique début 2006. Résumé des trois rapports portant sur l'analyse du phénomène terroriste islamiste et sur la riposte.
L'évaluation de la menace. Né des travaux du groupe de travail présidé par Pierre Brochand, patron de la D.G.S.E, le rapport évoque sans tabou les «espaces du terrorisme islamiste». Les «zones de transit et de soutien» englobent ainsi l'Iran et la Syrie à la sévérité «à éclipse» à l'égard des djihadistes. L'Iran assure un couloir de communication entre l'Irak et l'Afghanistan et la Syrie est devenue la principale porte d'entrée vers Bagdad. Concernant les «terres de djihad», l'intervention américaine en Irak, pays qui accueille des milliers de volontaires du monde arabe et quelques centaines venant d'Europe, aurait créé «un abcès de fixation». Les «sanctuaires» terroristes pourraient s'étendre, avancent les experts, «aux portes des très glandes agglomérations européennes pour autant que la loi cessera d'y régner». Dans ce contexte, la France est un «objectif stratégique de rechange». Au-delà du vieux procès dressé par les islamistes, sept facteurs aggravent la menace : la loi sur les signes religieux, l'intervention en Afghanistan, «la collaboration franco-américaine au Liban face à la Syrie censée compromettre la stabilité d'un régime clé pour la logistique du djihad irakien», l'apparition d'une nouvelle génération de radicaux, les projets d'attentats européens du Jordanien Zarkaoui et le rapprochement des groupes terroristes maghrébins. (...)

A propos des réseaux terroristes et de l’Internet, voir notre émission avec Richard Odier, cliquer ici

A propos des menaces terroristes, consulter le site ouvert au public de la Fondation pour la Recherche Stratégique (base de données sur les actes terroristes, adresse : https://bdt.frstrategie.org/).
Voir aussi notre dernière émission avec le Directeur de la F.R.S, François Heisbourg (cliquer ici).

J.C