Notre radio

Notre radio

12 décembre 2008

Ou sont passés les « modérés » arabes ? par Souhail Ftouh

Le Cheikh Mohamed Sayed Tantawi
(photo tirée du site "Al-Ahram weekly")

Je ne suis pas assurément un admirateur des mœurs en vigueur de l'Université Al-Ahzar, loin de là, mais je trouve aujourd’hui nécessaire d’être solidaire avec le Cheikh égyptien Tantawi, de l'Université Al-Ahzar. Les Frères musulmans viennent d’exiger du Cheikh Mohamed Sayed Tantawi, le grand imam du Caire, de s'excuser auprès des musulmans pour avoir serré la main du président israélien Shimon Pères, lors du congrès interreligieux à l’initiative de l'Arabie saoudite, qui s'est déroulé à New York, le 15 novembre dernier.

En lisant la presse arabe ces derniers jours, on ne trouve que des condamnations systématiques contre le Cheikh de l'Université Al-Ahzar pour avoir « serré la main de Shimon Peres lors du sommet interreligieux de l'ONU » .La photo de l’accolade « Tantawi- Pères » est présentée comme une trahison. Le Cheikh égyptien Tantawi a été réprimandé par le sous-secrétaire général des Frères Musulmans, Hamdi Hassan. Pour ce dernier « ce geste heurte profondément les sentiments du peuple égyptien, et a provoqué stupeur et dégoût ». Il exige désormais du Cheikh Tantawi « des excuses publiques et un engagement officiel en faveur des Palestiniens ».
Le discours sur les Palestiniens on le connaît en long, en large et en travers. La question qui se pose ici est de savoir pourquoi toute cette agitation antisémite pour une accolade ? Pourquoi on est arrivé à cette étroitesse d’esprit ? Mais ou sont t-ils les modérés arabes ? Pourquoi sont t-ils silencieux ? Pourquoi ne manifestent t-ils pas leur solidarité avec Sayed Tantawi, le grand imam du Caire ? Il est inadmissible que ces obscurs réagissent de cette façon aussi méprisante et agressive envers le Cheikh Tantawi, qui représente la plus haute autorité religieuse de l’Egypte. Il est inadmissible que ces haineux continuent à proscrire tout rapprochement interreligieux et tout dialogue à l'égard de nos amis Juifs, à un moment ou l’Egypte entière va fêter l’année prochaine le trentième anniversaire des accords de Camp David.
Cette bande intolérante agit en contradiction aux intérêts de son pays, et si j'en crois, à l'esprit même de l'islam ! Rappelons nous qu’un jour, un juif qui était voisin du Prophète Mahomet était tombé malade, et ce dernier lui a même rendu visite. Voilà un exemple de la tolérance que nous devons tous avoir les uns envers les autres. Les « Frères Musulmans » que je ne qualifie personnellement pas de musulmans (car ce n’est pas cela l’islam), sont des gens qui ont l’esprit tordu et refusent de voir la vérité ou l’admettre. Ils instrumentalisent le conflit en conflit interreligieux. Je pense même que ces crânes vides ne doivent pas avoir tellement de choses à faire dans la vie pour réécrire l'histoire de l’islam.
Je suis heureux que Sayed Tantawi, qui a participé à ce sommet interreligieux de l'ONU, ne fasse pas partie de ces feu follets que les islamistes et intégristes envoient pour polluer l’image de l’islam. Le Cheikh égyptien Tantawi a affaire aujourd’hui à des individus absolument immoraux, et à des antisémites enragés qui portent une pure réplique de la propagande nazie. Ces ringards illettrés parlent de « trahison » pour une simple accolade, alors qu’eux même ils trahissent jour et nuit le message de la tolérance de l’islam et ils trahissent encore plus la grandeur et la richesse de ce grand pays qui est l’Egypte .Ce pays qui a une grande histoire de 7000 ans ne pourra s’abaisser à ces fanatiques qui ne savent qu’égorger.
La presse arabe est aussi complice dans cette agitation malsaine contre le Cheikh égyptien Tantawi. Certains directeurs de presses ont transformé depuis longtemps leurs journaux en plateforme de haine antisémite, jusqu’à un degré où il est devenu impossible de tolérer le moindre geste positif d’apaisement envers les juifs. Pourquoi la presse arabe est-elle devenue un relais majeur de la propagande islamiste ? Pourquoi ne pas saluer l’initiative du Roi Abdallah qui a initiée ce premier congrès sur le dialogue interreligieux ? Pourquoi faire de Sayed Tantawi un bouc émissaire pour une simple accolade avec Monsieur Shimon Pères ? Je me demande aussi pourquoi les médias arabes, qui ont toujours les yeux braqués sur Israël, ne rapportent à leur public (qui est déjà mal informé) que les mauvaises nouvelles ? Et lorsqu’il s’agit de bonnes nouvelles, soit elles sont mal interprétées comme cette photo de l’accolade « Tantawi- Peres », soient elles sont tout simplement ignorées comme cette information encourageante qui vient d’Israël, d’un Rabbin, un Curé et un Imam qui ont récité, ce premier décembre 2008, une prière collective, au bord du lac de Tibériade, afin de «faire tomber la pluie» qui fait cruellement défaut cette année dans toute la région du Proche Orient. (1)
Parlez un Vrai Langage de Paix à Vos Lecteurs, voici un conseil précieux que je peux formuler aux médias arabes. Vos concitoyens, qui ont plus que marre de n'être jamais ni écoutés, ni entendus n’ont pas besoin de boucs émissaires. Ils sont déjà intoxiqués par la propagande et la désinformation. Anouar el Sadate, que D. le fasse revivre, lui même demeure un exemple pour le monde arabe d’un homme courageux et lucide : lorsqu’il a remplacé Nasser, il a décidé de faire la paix avec Israël.
Souhail Ftouh,
Tunis

 
(1) Les trois hommes sont Ian Clarck, qui appartient à l’église écossaise, Shlomo Didi, Secrétaire général du conseil rabbinique de Tibériade, et Mohammed Dahamshé, chef religieux du village arabe de Kfar Kana. Ce dernier a notamment déclaré : «C’est le Dieu unique qui est à la source du judaïsme, du christianisme et de l’islam, voilà pourquoi si nous vivons tous en paix et prions ensemble, le Seigneur nous répondra».