Notre radio

Notre radio

09 mars 2009

Iyad Jamal Al-Din, l’Irakien dont nos télés ne nous parleront jamais !

A la fin de l'année 2008, le dernier et impromptu voyage de Georges W. Bush en Irak avait été marqué par l’incident dit "de la chaussure", avec le lancer de ses souliers par un journaliste d’une télévision locale d’opposition, envoyées sur le Président sortant qui a "échappé" à ces projectiles improvisés, prenant même la chose avec humour ... Là-dessus, le responsable de cet "attentat", heureusement moins sanguinaire que la quotidien du pays, risque plusieurs années de prison et on pourra à juste titre trouver excessive pareille condamnation d'un "entartage local" - si elle est prononcée, à l'issue de son procès ajourné au 12 mars. Question tarte à la crème, je ne vais pas non plus reprendre les lourdes pâtisseries servies et resservies par les "experts" de nos médias, qui ont répété en boucle que : "montrer ses chaussures est dans le monde arabe une marque de mépris" ; le journaliste a utilisé le terme "chien", ce qui est aussi très méprisant dans ces pays. Il n’est venu à l’esprit de personne, par exemple, de s’interroger sur l’absence de tels "attentats" dans les pays voisins ou sous Saddam, peut-être parce que l’échelle de risques n’aurait pas été tout à fait la même ; ou de rappeler que le terme "chien" est aussi fréquemment accolé au mot "yahoud" (juif) ; mais là, cela brouillerait trop le logiciel du "politiquement correct" - ceci étant dit, par ailleurs, sans indulgence aucune pour l’aventure irakienne et son bilan plus que décevant, ainsi qu’a pu l’exposer, par exemple et avec brio, Caroline Fourest à mon micro, il y a quelques mois !

Il parait donc que l’auteur du "lancer de chaussures" est devenu un héros adulé dans le monde arabe, et que la vidéo de son exploit connaît des records d’audience sur "youtube" ; cela n’est certainement pas le cas des vidéos qui ont pour héros un autre Irakien, celui-là député, chiite et ... reconnaissant aux États-Unis d’avoir renversé Saddam Hussein ! On comprend que, d’emblée, un tel discours ne soit jamais reporté sur nos médias.

Merci donc, à nouveau, à « memri » pour ces enregistrements : on en trouvera la série complète avec sous titres en anglais sur ce lien

J.C