Notre radio

Notre radio

25 mars 2009

« Ya Misr … », ou la nostalgie d’une Egypte disparue (1/2)

Le Victoria College (Alexandrie, 1937)

Trois élèves du Victoria College, à droite le jeune Michel Chalhoub

La star égyptienne Faten Hamama sur un plateau de tournage

Affaire d’oublier un peu l’actualité du Moyen-Orient qui n'est guère réjouissante, voici de très vielles photos en noir en blanc ! Merci à Sylvie R., passionnée comme moi par « l’orientalisme », de m’avoir fait parvenir une très belle collection de photos anciennes, reflet d’une Égypte hélas disparue - des pages d’histoire qui ont déjà été évoquées dans mon grand dossier « Le mois de l’Égypte ».

Aujourd’hui, je voudrais évoquer Alexandrie, du temps où elle était encore une cité bien cosmopolite. Les enfants de la meilleure société allaient étudier au « Victoria College », où, marque d’un Empire aujourd’hui disparu ... ils apprenaient à jouer au cricket (photo du haut). Parmi eux, le jeune Michel Chalhoub, chrétien né dans une famille syro-libanaise, que l'on peut reconnaître sur ce cliché de 1947, où il n’avait que 15 ans (photo du milieu). Grâce à une biographie que vous pourrez découvrir en lien, j’ai appris qu’il a débuté à l’âge de 22 ans au cinéma sous la direction du grand Youssef Chahine, récemment disparu. Il devait rencontrer sur le plateau de tournage d’un autre film de ce réalisateur, la star du cinéma égyptien de l’époque, Faten Hamama, qu’il épousa (photo du bas) ... Mais, pour ce faire, il du se convertir à l’islam - et devenir ainsi Omar Sharif, nom que tout le monde connaît !

J.C