Notre radio

Notre radio

18 février 2008

Jean-Léon Gérôme, ou la nostalgie orientaliste

La piscine du harem,
toile de Jean-Léon Gérôme (1824-1904)

Une toile sur la toile
- février 2008

L'Orient musulman nous offre un visage tellement austère, depuis la montée en force de l'intégrisme avec son cortège de burkas, niqabs et autres tchadors, que l'on a peine à imaginer que, jadis, il évoquait au contraire la sensualité et la débauche. Relire à ce sujet sur le blog Abdelwahab Meddeb, à propos de cette inversion totale du paysage humain (cette citation accompagnait aussi une autre très belle toile orientaliste).

Reste que, au delà du fantasme de l'artiste - qui nous rend tous un peu voyeurs -, le harem pose aussi des graves questions : celles de l'esclavage, de la domination des hommes sur les femmes, et des étranges créatures associées à ces rapports de pouvoir (ainsi sur ce tableau, l'eunuque noir portant des narguilés). Au menu, donc, de mes prochaines émissions, des livres nouveaux écrits par des intellectuels musulmans et qui nous permettront de traiter ces sujets !

J.C