Notre radio

Notre radio

15 septembre 2005

Grosse fatigue ...


(cliquer sur l'image pour agrandir)

Une toile sur la Toile
- septembre 2005

"Jeune orientale allongée"
(huile sur toile d'Achille Zo, 1826-1901)


C'était pendant l'hiver 1996 ... j'avais (sans grand espoir de trouver un tableau dans mes moyens) visité l'exposition des pièces d'une grande vente "d'Art de l'Islam", organisée quelques jours plus tard par l'Etude Tajan à l'Hôtel Drouot. Et je suis resté fasciné par cette lascive beauté orientale, pendant de longues minutes dont je me souviens presque dix ans après ! A l'époque, on parlait peu de la montée de l'islamisme, cette "maladie de l'Islam" pour reprendre le titre d'un livre magistral d'Abdelwahab Meddeb qui fut mon invité à deux reprises en mars et avril 2004. Citons-le :

"Quelle occultation connaît la religion qui a tant fasciné les étrangers par le culte du corps et l'appel à la jouissance qui sont dans ses fondements (...) Le Caire, l'Egypte, d'un paradis se sont transformés en enfer ; pour s'en convaincre, il suffit de voir les corps des femmes, livides, souffrant de la chaleur, accablés par leurs foulards ou leurs voiles noirs (...)"
["La maladie de l'Islam", Editions du Seuil, 222 pages, prix 20 E]

Je ne me devinais pas, non plus et alors, de vocation "orientaliste" autre que celle d'amateur d'Art. Et je ne savais pas que cet "orientalisme" me conduirait plus tard à dévorer des dizaines d'ouvrages dont les héros font beaucoup moins rêver que cette ravissante inconnue !

J.C