Notre radio

Notre radio

03 février 2008

Une émission prémonitoire ...

Avez-vous passé une bonne semaine ? Ravi de retrouver aujourd’hui les lecteurs fidèles, alors même que je n'ai pu commenter « à chaud » bien des évènements ... car sur les sujets intéressant ce blog, l’actualité ne chôme vraiment jamais !

Parmi les "news" de la semaine, j'ai particulièrement relevé le "buzz" médiatique autour du dernier livre d'Eric Zemmour, "Petit frère" (Editions Denoël), un passionnant débat entre Abdelwahab Meddeb et Tariq Ramadan, ainsi que la disparition de l'ex-leader terroriste palestinien Georges Habash. De tout cela, il sera question dans les prochains jours et semaines, pour ceux qui reviendront à cette adresse.

Mais je voudrais évoquer pour commencer l'attaque contre l'Ambassade d'Israël à Nouakchott, dans la nuit de jeudi à vendredi : rarement une de mes émissions aura été aussi prémonitoire, car dimanche dernier, avec mon invité Monsieur Ould Saleck El Arby, nous avions évoqué son pays, la Mauritanie, avec à la fois l'ombre d'Al-Qaïda (qui avait déjà frappé il y a quelques semaines), et les relations avec Israël (mon invité avait dit à l'antenne que, à son grand regret, la majorité de l'opinion là bas était pour les rompre).
On lira en lien l'article du "Haaretz", où sont détaillées les circonstances de cet attentat ainsi que les dernières nouvelles, qui sont plutôt rassurantes : message de sympathie du Ministre des Affaires Étrangères à l'Ambassadeur, Boaz Bismuth (un ancien journaliste du "Yedioth Aharonot" qui s'était spécialisé dans les missions dans les pays arabes) ; et arrestation rapide de trois suspects.

Les auditeurs fidèles auront donc, à quelques jours d'intervalle, entendu parler d'un pays quasiment oublié des grands médias (a fortiori, du 94.8 FM !), revenu à son corps défendant aux premières loges de l'actualité quatre jours après. Comme ils auront été parmi les premiers en janvier 2006 à entendre parler des infirmières bulgares ... bien avant leur libération, tellement médiatisée en juillet de l'année dernière ! En choisissant des sujets hors des sentiers battus et rebattus - et les arcanes de la politique israélienne commentées ad nauseam sur la fréquence juive en sont un triste exemple -, mes auditeurs auront eu l'impression d'avoir une petite longueur d'avance sur les évènements.
J'en suis très heureux, et je voudrais remercier à nouveau mon invité de dimanche dernier - en espérant le recevoir à nouveau pour une prochaine émission sur l'Afrique, continent hélas toujours oublié des médias !

J.C