Notre radio

Notre radio

06 février 2008

Eric Zemmour : Judaïques FM, France 5, deux émissions aux antipodes


Vous avez probablement entendu parler des commentaires, fortement contrastés, qui ont accueilli le dernier livre d’Eric Zemmour, journaliste au « Figaro » et actif membre de la « Bande à Ruquier » le samedi soir, dans la série très suivie de France 2 « On n’est pas couchés » ...

Rappelons le sujet de « Petit frère » (Editions Denoël) : son histoire est tirée d’un fait divers dans lequel en 2003 un jeune juif, Sébastien Selam, s’était fait sauvagement assassiner - avec des mutilations atroces laissées sur son corps -, par son voisin et ami d’enfance, Adel, un jeune musulman. Connu sous le sobriquet de « D.J Lam C », Sébastien était célèbre pour son talent dans tout le milieu de la « nuit parisienne », un succès qui a exacerbé la jalousie de son voisin qui avait par ailleurs connu dans le passé un internement psychiatrique. L’affaire fut d’ailleurs « classée » pour cette raison, l’accusé étant reconnu irresponsable, puis libéré - depuis, une nouvelle expertise psychiatrique a été demandée, et il est possible que ce crime soit effectivement rejugé. Comme on s'en souvient, aussi, le premier crime antisémite reconnu depuis la grande vague d'agressions des années 2000 fut celui du malheureux Ilan Halimi, quelques deux ans plus tard.
Eric Zemmour le dit et le répète, il a voulu s’inspirer d’un fait divers pour écrire un roman à thèse : et de fait, ni le malheureux assassiné, ni sa famille ne sont épargnés car ils leur sont attribués des turpitudes - histoire de dénoncer, symboliquement, une société à la fois décadente et soit-disant généreuse, dont une immigration incontrôlée ferait partie des tabous ; tabous mortels au demeurant, avec un meurtre antisémite à la clé, commis par un jeune musulman ... La famille Selam, de la victime, a porté plainte, jugeant que le roman les insultait et les traînait dans la boue, et le livre a fait l’objet d’un référé demandant - sans succès - son interdiction.

On lira une brève interview de l'auteur sur le site de « l’Express », où il résume sa défense.

Mais surtout, je vous invite à visionner, puis à entendre, deux émissions où Eric Zemmour a fait l’objet d’accueils bien différents !

1. Repris sur le blog « echos-vox-m-dias », un « plateau guet-apens » de l’émission « Revu et corrigé » sur France 5, où Paul Amar passe de longues minutes, témoins à l’appui, à houspiller l’invité. Il est presque uniquement question des libertés que s’est données Eric Zemmour, en « blasphémant Sébastien Selam » selon les mots de l’avocat de la famille.
On pourra regretter qu’il soit peu question de la thèse centrale du roman (qui est en résumé une charge au vitriol contre l'idéologie généreuse de SOS Racisme), même si on ne la partage pas sur le fond. Et surtout, être choqué par l’incroyable brutalité de Paul Amar vis-à-vis de son invité !

Voir la vidéo de l'émission en lien

2. Trouvé sur le site « dailymotion », l’enregistrement en deux parties de l’émission de mon ami André Nahum sur Judaïques FM, « l’étoile et le jasmin », du lundi 28 janvier. Là, et comme vous l’entendrez, l’accueil fut complètement opposé ! La charge contre le « politiquement correct » d’Eric Zemmour fut applaudie par André et - également présent dans cette émission -, par mon autre collègue et ami de la radio, Sammy Ghozlan.

Ecouter la première partie de l'émission

Ecouter la deuxième partie de l'émission

J.C 

Nota (ajouté en octobre 2014) : Mon attention a été attirée sur cette publication ancienne, ressortie par des lecteurs lors d'une recherche sur la Toile et alors qu'il est beaucoup question d'Eric Zemmour en ce moment. A la relecture, je me trouve bien indulgent à l'époque, par rapport à un personnage dont la dérive vers l'extrême-droite devient insupportable ... dont acte, dans l'attente peut-être d'une nouvelle publication, ici et à son sujet.