Notre radio

Notre radio

01 décembre 2007

C’est le mois du Liban sur le blog




Après la Turquie (en mars) puis la Tunisie (en juin), voici un troisième petit dossier consacré à un pays : « Le mois du Liban » que je vous propose à partir de demain et jusqu’à la fin du mois de décembre.
 

Deux petites précisions pour cette introduction. D'abord, on pourra m’objecter que le Liban « ne fait pas partie du monde musulman » car il est multiconfessionnel ; mais dans les faits, la majorité de la population y est maintenant clairement musulmane ; et d’autre part, il s’agit d’un pays arabe - un des derniers avec la Syrie à être resté sur la « ligne de front » avec Israël, volontairement ou à son corps défendant, cela est une autre affaire. Il concerne donc bien sûr ma série radiophonique, qui lui a déjà consacré 5 numéros au fil des années. Ensuite, pourquoi avoir choisi le Liban en premier, parmi les voisins directs d'Israël ? Sans doutes parce qu'il est traversé par les lignes de fractures qui risquent demain d'ébranler tout le Moyen Orient : partisans de l'ancrage occidental contre ennemis farouches des États-Unis ; Sunnites contre Chiites ; classe aisée rêvant de faire des affaires et de vivre tranquillement, contre "fous de Dieu"prêts à rejoindre le paradis d'Allah et convaincus (comme Ahmadinejad) que la fin du "régime sioniste" est proche ; et bien sûr, recouvrant peu ou prou ces clivages, Libanais très attachée à l'indépendance de leur minuscule pays, contre - il faut bien le reconnaitre - une part non négligeable de la population prête à accepter, à nouveau, un protectorat du "parrain" de Damas ... Enfin, comme dans un condensé de cette absurde situation, le Liban vit ces dernières semaines une tragi-comédie avec l'élection impossible d'un successeur au Président "collabo" Émile Lahoud, qui a quitté son palais de Baabda le 24 novembre sans que les Députés n'aient pu s'accorder sur un candidat de compromis. Hier circulait le nom du Chef d'Etat Major, le général Michel Sleimane, dont le site mediarabe.info, en lien permanent, rappelle les liens fort troubles avec la Syrie.

Bonne lecture donc pour ce petit voyage virtuel que j’ai voulu éclectique ! 

J.C