Notre radio

Notre radio

23 décembre 2007

Quand la télévision de Beyrouth diffuse une abjecte propagande antisémite


Couverture des "Protocoles des Sages de Sion", édition égyptienne
(source : site "Intelligence and Terrorism Information Center")

Introduction :
Impossible, sur un blog juif, de publier un "mois du Liban" en parlant des sujets les plus variés, et en ignorant ce qui est devenu - hélas ! - une réalité : le "Pays du Cèdre" - pour des tas de raisons, que je ne peux développer ici pour ne pas faire trop long - occupe actuellement une des toutes premières places en matière d'antisémitisme virulent, grossier et sans complexes !
Ainsi, je me dois de parler ici de l'ignoble émission diffusée le 22 octobre dernier sur la chaîne de télévision affiliée au parti Amal de Nabih Berri, président du parlement libanais - un parti "chiite laïc", soit disant plus modéré que le Hezbollah mais qui se montre digne de son challenger enturbanné ! Reprise du célèbre faux antisémite "les Protocoles des Sages de Sion" ; Juifs accusés de tous les malheurs de la planète, formanteurs de guerres et de révolutions, fourbes, propageant la drogue pour ruiner moralement toutes les sociétés, Juifs responsables de l'arrivée au pouvoir des nazis mais aussi leurs complices ... je vous laisse lire la transcription complète, publiée par la version française du site "memri.org".
Et je vous invite à visiter cette page pour en savoir plus sur l'effrayant succès des "Protocoles des Sages de Sion" dans le Monde arabe.
J.C

Transcription du vidéoclip
 
Maria Maalouf :
"Sur terre et au ciel, l'usage que réserve le sionisme américain et israélien à l'arme de la drogue - afin de contrecarrer les Intifadas et les révolutions - ne peut se justifier par l'intensification de la lutte sur terre, comme le prétendent les Américains, tant que les Juifs prétendent avoir leur propre Dieu au ciel, qui leur a ordonné d'exterminer les nations et les peuples du monde, au moyen de la drogue et en provoquant l'anxiété, en engourdissant les capacités mentales, psychologiques et physiques des non Juifs, comme il est écrit dans le Talmud et "Les Protocole des Sages de Sion".
Ces complots juifs pour corrompre les peuples n'ont-ils pas été décrits par des "casseurs de complots" américains tels que Benjamin Franklin et Henry Ford, et même par certains Juifs, tels qu'Alfred Lilienthal ou même Karl Marx qui, il y a plus de 150 ans, dénonçait, dans son livre "La question juive", l'instinct propre à l'individu juif qui le pousse à prendre le contrôle du monde, par des moyens financiers illégaux - ce qui est connu aujourd'hui sous le nom de "blanchissage d'argent" ? (...)"

Narrateur :
"Le Coran dit d'eux: 'Ils s'efforcent de semer la corruption sur toute la terre."Répandre la corruption sur toute la terre est l'objectif déclaré des malfaisantes mains sionistes qui infiltrent le monde. Les sionistes ont résumé leurs principes destructeurs dans ce qui est aujourd'hui connu sous le nom de "Protocoles des Sages de Sion", lequel contient leur plan secret pour assujettir le monde entier en répandant le chaos et la confusion parmi les nations, en imposant à l'esprit humain des idéologies corrompues et dépravées et en détruisant les fondements de la religion, du nationalisme et de la moralité.
Depuis l'occupation de la Palestine, la politique sioniste a encouragé et propagé l'utilisation abusive de drogue sur les terres saintes et a fait ce qu'il fallait pour se débarrasser des mesures légales visant à l'empêcher, à empêcher la poursuite en justice des trafiquants de drogue. La direction des prisons en Israël ignore délibérément la contrebande et va jusqu'à faciliter l'utilisation abusive de drogues chez les détenus arabes et exercer des pressions sur les ONG palestiniennes qui essaient d'endiguer le phénomène."

"En plus de provoquer des dissensions internes et d'empoisonner les esprits, les Juifs ont recours à l'empoisonnement physique. Ils sont connus pour avoir empoisonné des puits. Ils sont aussi connus pour ajouter des substances nocives dans les médicaments et les boissons alcoolisés, dans la farine et les produits à base de farine, et dans les autres produits exportés par les Juifs, directement ou indirectement, aux peuples qui leur sont hostiles, si ce n'est à tous les peuples."

"La drogue était le moyen utilisé par les Juifs pour affaiblir le peuple allemand, ce qui a conduit à l'extrémisme nazi, auquel les Juifs eux-mêmes ont participé. Ils ont aussi été coupables de trafic de drogue à grande échelle au temps de la Russie tsariste, à partir du 17èmesiècle. Cela était conforme au Talmud juif, selon lequel les Juifs doivent consacrer tous leurs efforts à empêcher les autres nations de dominer le pays, afin que le pouvoir demeure entre les mains des seuls Juifs.

"En outre, le neuvième protocole sioniste établit le plus naturellement du monde que tout soulèvement contre les Juifs doit être rendu aussi vain qu'un chien aboyant face à un éléphant. Le troisième protocole sioniste affirme que les autres nations doivent être rendues malades, pauvres, sans détermination ni force. Naturellement, la drogue est le moyen le plus efficace pour accomplir cet objectif. Le penseur américain Benjamin Franklin, dans son célèbre manifeste de 1789, l'industriel américain Henry Ford, auteur du "Juif international", et d'autres comme eux, ont mis en garde contre le danger présenté par les Juifs, qui ruinent les bonnes moeurs. Faisant allusion à la drogue, Franklin a dit (des Juifs) : "Ils détruisent les bonnes moeurs dans tous les pays où ils s'installent." Il les a qualifiés de chauves-souris et de sangsues, précisant que s'ils n'étaient pas tenus à l'écart des enfants aux Etats-Unis, ces enfants, selon Franklin, se retrouveraient à travailler dans les champs pour nourrir les Juifs." (...)

Maria Maalouf :
"J'ai encore une question concernant ce qui est écrit dans "Les Protocoles des sages de Sion": "Les Juifs ont le droit de traiter les autres peuples comme des animaux, de les corrompre, de diviser leurs pays, de détruire les autres nationalités, de répandre la confusion et le chaos." Certains pensent que la drogue est l'un des moyens de contrôle des peuples non juifs."

Hussein Al-Kheishan :
"Je pense que c'est vrai et que nous devons prendre nos responsabilités - réfléchir aux moyens de surmonter ce fléau, qui tue notre société."

© MemriTV