Notre radio

Notre radio

30 janvier 2006

Pour trente mille voix d'écart ...

L'ensemble des commentateurs, dans la presse ou sur les blogs, semblent passer à côté d'un important élément d'information : le Hamas a certes obtenu, et à la surprise générale, la majorité des sièges au Conseil Législatif Palestinien ; mais du fait du système électoral, ce résultat ne traduit pas du tout le rapport de forces au sein de la population : en effet, seules 30.000 voix le séparent du Fatah !

Voici les chiffres d'après l'AFP (données publiées hier sur le site du journal "Le Monde" : les candidats du Hamas ont recueilli 440 409 voix et ceux du Fatah 410 554. Il y a eu 1 042 424 votants, soit un taux de participation de plus de 77 %. On peut être étonné par la modestie du corps électoral, beaucoup moins quand on considère le taux d'abstention et surtout l'extraordinaire jeunesse de la population des Territoires Palestiniens ; et ces chiffres sont bien cohérents avec la population estimée pour Gaza et la Cisjordanie (environ 3 millions et demi d'habitants).

Maintenant, pourquoi ces résultats ? Le mode de scrutin était compliqué, mêlant pour moitié scrutin proportionnel et scrutin d'arrondissement ; par simple effet mécanique, il amplifiait les mouvements d'opinion à la marge ... et donnait facilement une large majorité au camp légèrement dominant.

Reste voir, maintenant que l'on connait les vraies proportions de la "vague verte", si la "moitié minoritaire" de la population palestinienne des Territoires va accepter la "charia", un isolement international, le blocage de l'aide américaine et le soutien ouvert d'alliés aussi peu ragoutants que Bashar el Assad ou Mahmoud Ahmadinejad ; et cela, sans oublier les quelques dizaines de milliers de "policiers" recrutés dans l'ex-majorité, et qui n'ont pas encore rendus leurs armes ...

Les paris sont ouverts !

J.C