Notre radio

Notre radio

12 janvier 2016

Propagande complotiste : les grands médias réagissent enfin !



Mes fidèles lecteurs savent  combien je suis de près la haine sur Internet. Cette haine est - presque toujours -, précédée par l'adhésion aux "théories du complot". Soyons clair et précis : ceux qui propagent rumeurs et pseudo explications pour décrédibiliser les informations rapportées par les médias, ne sont pas des "dingues" à laisser ou non tranquilles dans leurs délires. Ce sont réellement les complices - actifs ou passifs - d'une idéologie qui risque de saper notre démocratie. La prise de conscience de ce danger est relativement récente, elle date de théories du complot immédiatement diffusées sur la Toile après les attentats d'il y a un an : mais maintenant,  il y a une prise de conscience du danger ; et je me réjouis que plusieurs grands médias sont, ensemble, montés au créneau en ce début 2016 pour dénoncer cette plaie !

Premier article, première idée absolument fondamentale à avoir à l'esprit : "Dans la pluralité de ses incarnations - aussi bien sunnites que chiites -, l'islamisme radical doit beaucoup à l'imaginaire du complot", nous dit Rudy Reichstadt,  dans un article du journal "L'Express" ;  on y trouve l'accès à une note de l'Observatoire des radicalités politiques, qui dépend de la Fondation Jean-Jaurès. Extrait : "Les tenants islamistes du "complot juif" ont bien sûr largement recours aux inévitables Protocoles des Sages de Sion. Traduit en arabe en 1926, ce faux document russe du début du XXe siècle fut "diffusé massivement au Proche-Orient à partir des années 1930". On voit donc que Thierry Meyssan et ses émules n'ont rien inventé ; et qu'ils n'ont pas eu de gros efforts à faire pour vendre ce genre de discours dans le public musulman. Vous pouvez télécharger la note de l'Observatoire des radicalités politiques, sur ce lien.

Pour rappel, Rudy Reichstadt avait été l'invité de ma série le 6 avril 2014. J'avais rendu compte de notre entretien sur le site "Temps et Contretemps, voir ici .

Deuxième lien, celui-là sur une émission de France Culture diffusée le 1er janvier. "A qui profitent les théories du complot ?", avec comme invités : Aurélie Ledoux, philosophe, maitre de conférences au département des Arts du spectacle de l'Université de Paris Ouest - Nanterre ;  Samuel Laurent, journaliste au journal "Le Monde", responsable des "Décodeurs" ;  et Raphaël Josset, sociologue au "Centre d’études sur l’actuel et le quotidien", auteur de "Complosphère, l'esprit conspirationniste à l'ère des réseaux". Des spécialistes du sujet, qui se sont plutôt intéressés aux diffuseurs qu'au public, en pointant en particulier du doigt les puissances étrangères utilisant ce mode de désinformation (Iran, Russie) ; et en évoquant, aussi, le succès de ces thèses chez beaucoup de jeunes Musulmans pré disposés à une "victimisation" ; victimisation qui réussit d'autant plus que beaucoup se sentent exclus dans une société en crise.

Autre émission de radio, celle-là passée le lendemain 2 janvier sur France Inter :  "Sur informés ou désinformés, les ados à l'heure du complot", c'est une autre émission passionnante avec cette fois le zoom mis sur les récepteurs du discours complotiste, qui sont en majorité des jeunes et des très jeunes. Avec Iannis Roder, professeur d'histoire-géographie en Seine-Saint-Denis ;  Gérald Bronner, professeur de sociologie à l’Université Paris Diderot - Paris VII, auteur de "La démocratie des crédules" ; Ronan Cherel, professeur d’histoire-géographie à Rennes ;  Rudy Reichstadt, fondateur du site Conspiracy Watch ; et les témoignages de plusieurs adolescents. Là aussi, il faut prendre le temps d'écouter, car c'est une émission qui dure 47 minutes !

Passons maintenant à la télévision : "Envoyé spécial" sur France 2 - qui doit avoir une audience nettement plus grande que les émissions de radio précédentes - à consacré aussi un numéro spécial au sujet,   "Les adeptes du soupçon" jeudi dernier 7 janvier. Voyez le vite, les liens sont plus vite périmés que pour les autres sites ... Cette fois, ce sont les sites complotistes qui ont été au centre de l'enquête : "bricoleurs" comme "Le débrancheur" ; soit disant sites d'enquête comme "Panama" ; bénéficiant du support de la Syrie, comme le site de Thierry Meyssan qui vit là-bas ...  Si donc vous visionnez cette vidéo, à la 15ème minute il est question de Panamza, titre qui est - volontairement - la contraction de "Panama" (comme le scandale) et "Amza", du nom de son nom webmaster, Hicham Hamza. Ce dernier, qui n'a jamais obtenu son diplôme de journaliste mais qui traite tous les journalistes de France de vendus, est un grand expert en enfumages divers : ainsi, il avait propagé toute une série de soi disant preuves de complot pour l'attentat contre "Charlie Hebdo" : un des témoins le démolit dans ce reportage, et ça fait du bien de l'entendre ! Toujours dans le même reportage, une rencontre avec Raphaël Berleand, le responsable du site de reportages vidéos "Le cercle des volontaires" ; il se présente comme "objectif", mais son discours est très orienté en faveur des dictatures, Iran, Syrie, Russie. On le voit ainsi partir en Syrie réaliser un reportage en faveur du régime : dans la délégation, le sulfureux Laurent Louis, "antisioniste" enragé  :  voir cette vidéo , tournée à Damas ; il dit (à partir de la 24è minute) que la guerre en Syrie a débuté ...  le 11 septembre ; et que derrière, il y a - quelle surprise - le projet du "Grand Israël", une fois le pays détruit.

J.C