Notre radio

Notre radio

02 juillet 2008

Nouvel attentat à Jérusalem : « Israël ne se bat pas à armes égales avec des gens capables d’un tel mépris de la vie et de la condition humaine »

Jérusalem, 2 juillet 2008 : la peletteuse poursuit sa
course folle, après avoir renversé un bus
(photo AFP)

Ce matin, notre billettiste André Nahum avait évoqué sur nos ondes l’échange « prisonniers contre dépouilles » que le gouvernement israélien venait d’entériner avec le Hezbollah. Et il devait dire, fort justement : « cette décision douloureuse, qui honore le gouvernement et le peuple d’Israël sera certainement célébrée par le Hezbollah comme une immense victoire et pousse le Hamas à faire monter les enchères pour libérer éventuellement Guilad Shalit. »
Et mon ami André remarquait aussi : « Israël, ne se bat pas à armes égales, avec des gens capables d’un tel mépris de la vie et de la condition humaine. Mais que pouvait-on attendre de fanatiques qui n’hésitent pas à envoyer leurs propres enfants se faire exploser dans le seul but de tuer le plus possible « d’Infidèles », qui privilégient la mort sur la vie et éduquent leur jeunesse dans le culte du martyre et de la haine ? » 
C’était quelques heures avant le nouvel et effroyable attentat de Jérusalem, où un Palestinien employé de la société française responsable du chantier du futur tramway de la capitale, allait broyer férocement de nombreux véhicules en roulant avec sa pelleteuse à contre sens, renversant même un bus avant d’être enfin abattu par un policier : 3 morts, des dizaines de blessés ... (voir la photo).

Un évènement qui fait frémir, mais auquel on peut aussi répondre en pensant à la conclusion d’André Nahum ce matin :
« Mais Israël est fort. Très fort ».

J.C