Notre radio

Notre radio

28 juillet 2008

Tzipi Livni et les frontières d'Israël

En hélicoptère, survolant la frontière de Gaza
avec Barack Obama et Ehud Barak
(photo Ministry of Foreign Affairs, 23 juillet 2008)

En hélicoptère, survolant la frontière libanaise
avec le Ministre italien des Affaires Etrangères, Franco Frattini
(photo Government Press Office, 8 juillet 2008)

Décidément, Israël n'est pas un pays comme un autre !
Seul pays occidental à être menacé dans son existence même, il a le privilège à la fois d'entretenir des relations fortes avec la plupart des démocraties, et de devoir leur rappeler, régulièrement, qu'il n'a pas comme voisins le Luxembourg ou la Principauté de Monaco ... D'où ces tournées en hélicoptère, où sont amenés pour des "promenades studieuses" les visiteurs de marque, là aux abords du Liban où le Hezbollah prépare soigneusement un "second round" meurtrier, et ici aux abords de la bande de Gaza où le Hamas maintient un fragile cessez-le feu - le temps de se renforcer d'avantage, et d'arroser dans quelques mois l’État juif d'une pluie de roquettes !
Ces deux photos, donc, pour rappeler le souvenir de deux visiteurs récents, Obama le grand favori à la course à la Maison Blanche, et Frattini le nouveau Ministre des Affaires Étrangères italien, pays dont un général commande la FINUL au Sud Liban.

Mais, au delà du plaisir de publier à nouveau des photos de la jolie Ministre - favorite des sondages dans son pays, quoique d'après les dernières enquêtes ce serait le leader du Likoud Benjamin Netanyahou qui gagnerait - j'ai trouvé l'évocation de ces randonnées - fort viriles - en hélicoptère - bien à propos : Tzipi Livni vient de "marquer son territoire" de façon appuyée ces derniers jours, en proposant un "gouvernement d'union nationale" pour que le pays affronte les lourdes menaces à venir ; Premier Ministre aux abois, pourchassé par des casseroles à répétition, Ehud Olmert en aurait dit pis que pendre - propos ni confirmés, ni démentis -, affaire d'éliminer une rivale dangereuse ; sur les blogs francophones proches de la droite israélienne, et alors que les élections semblent s'approcher, on ne dit pas non plus grand bien de la Ministre, accusée à la fois d'être une arriviste et une incapable : en fait, il lui est reproché de dire tout haut ce qu'une majorité d'Israéliens a déjà intégré, à savoir l'impossibilité de conserver la majorité des territoires palestiniens ; ce qui ne les empêchera de voter pour les "plus durs" en raison de la montée des périls, Hezbollah et Hamas jouant une fois de plus les agents électoraux du Likoud !

Oui, décidément, Israël n'est pas un pays comme un autre ...

J.C