Notre radio

Notre radio

16 juillet 2008

Hommage à "notre" Grand Rabbin, Joseph Haïm Sitruk, par Souhail Ftouh



Le Grand Rabbin Joseph Haïm Sitruk

Introduction :
Notre ami Souhail Ftouh m'a envoyé cet hommage émouvant au Grand Rabbin de France, écrit juste après les dernières élections du 22 juin dernier, qui ont vu les instances dirigeantes du Judaïsme français choisir de mettre un terme à ses trois mandats successifs. Une candidature de trop ? Je suis resté fidèle - pour cette joute électorale comme pour d'autres, internes à notre communauté ou d'importance nationale - à mon devoir de réserve journalistique, m'interdisant de dire ici qui avait ma préférence, ou ce que je pensais du vainqueur. Mais cet hommage à Joseph Haïm Sitruk va bien au delà : c'est une page de l'histoire des Juifs de France, longue de 21 ans, qui s'achève ; il est particulièrement marquant, venant d'un jeune musulman dont les fidèles lecteurs ont pu apprécier, souvent, l'audace ; et puis c'est aussi un message d'amitié d'un fils de la Tunisie à un autre fils, illustre, de cette terre à laquelle je reste tellement attaché ... Bonne lecture !
J.C

Le dimanche 22 juin a été élu le Grand Rabbin de France. Environ 315 électeurs ont décidé de l'avenir du judaïsme français en choisissant M. Gilles Bernheim, le Grand Rabbin de la Synagogue de La Victoire, comme nouveau Grand Rabbin de France : nous lui souhaitons plein succès.
Mais nous tenons ici à rendre hommage au candidat sortant , le Grand Rabbin de France Joseph Haïm Sitruk (né Joseph Sitruk à Tunis , le 16 octobre 1944) qui était, depuis 21 ans, le premier juif « tune » à la tête de la première autorité morale et religieuse juive de France et qui a gardé une part importante de ses racines plongées dans le terroir juif tunisien (1).

M. Joseph Sitruk, qui s’est présenté cette année pour la quatrième fois consécutive au poste de Grand Rabbin de France, a présidé le Grand Rabbinat près de 21 ans, avec sagesse et respect des uns et des autres. Pendant toute cette période, il a guidé sa communauté avec lucidité et c’est pour cela que tout le monde lui est reconnaissant aujourd’hui, au moment de son départ. Même en dehors de la France, nous étions toujours très attentifs aux interventions du rabbin Sitruk qui furent, en autres, diffusées sur la Télévision Française Juive (TFJ). Le Grand Rabbin de France possédait un art de la séduction et un talent très prononcé pour attirer un grand public même au-delà du public juif. C’est un rabbin populaire plein d’humour. Le Grand Rabbin de France, Joseph Sitruk, est un homme qui a su convaincre avec ses anecdotes et sa fidèle réputation de débuter ses cours avec une histoire de circonstance, extraite de la Torah.

Malgré sa force physique qui s’est affaiblie ces dernières années, M. Joseph Sitruk est un homme animé par une véritable Paix intérieure qui lui a permis de continuer à œuvrer inlassablement pour l’unité, l’ouverture et la transmission. C’est un grand rabbin qui a marqué l'Histoire contemporaine, et qui a été, durant 21 ans, le garant du renouvellement du projet de la communauté juive. Son ouverture d’esprit l’avait amené d’ailleurs à s’intéresser à tous les courants du judaïsme, acquerrant ainsi la réputation d’un homme de consensus.

D’autres part, il a accompli des efforts considérables pour la transmission de la mémoire de la Shoah (2) et le rayonnement de la communauté juive. Il a donné une importance particulière au développement de l’étude de la Torah dans ses communautés et en particulier, à sa découverte précoce chez les jeunes.

Rendre hommage à Joseph Haïm Sitruk, c’est aussi rendre hommage à un homme amoureux de l’hébreu, cette Langue que D. a donnée au peuple juif (3). Joseph Haïm Sitruk était un rabbin résolument moderne qui a maîtrisé les nouvelles technologies d’informations et de communication. C’était aussi un rabbin très dynamique (une centaine de conférences par an) et toujours soucieux de consolider et d’innover. Leader spirituel du judaïsme français, M. Joseph Sitruk, est un homme d’une grande pudeur et dignité. La Sagesse et l'Intégrité qui le caractérisent lui ont permis de faire avancer l’avenir du Grand Rabbinat de France. Durant vingt et un ans de « règne », M. Joseph Sitruk a dirigé avec lucidité une communauté moderne qui a toujours fait preuve d’une grande ouverture d’esprit et d’un respect des valeurs républicaines (4). Par sa parole et par son enseignement éclairé, il a réussi à élever le niveau intellectuel et spirituel de ses ouailles, loin de l’obscurité, du dogmatisme et de la langue de bois qui caractérisent d’autres discours religieux.

Son respect infini de la personne humaine, a fait de lui un homme de foi, de dialogue et d’ouverture (5). Un humaniste attaché aux valeurs de fraternité, de liberté et d’égalité ... militant courageux et déterminé du rapprochement entre les communautés (6). On se rappelle qu’en Tunisie, il a fait une participation brillante à un colloque intitulé: "Le dialogue des religions d’Abraham pour la tolérance et la paix" et organisé dans le cadre de la chaire « Ben Ali pour le dialogue des civilisations et des religions ». Chaque voyage de Joseph Haïm Sitruk à sa terre natale était porteur d’espoir et d’optimisme. Homme de foi, et de dialogue, il a toujours exhorter les hommes de religions différentes à se respecter et s'entraider. Son accueil cordial et chaleureux en Tunisie montrait à quel point, le Grand Rabbin J.H Sitruk bénéficie de respect et d’estime. Rares sont les dirigeants communautaires qui ont eu un tel charisme au niveau international.

Nous prions pour lui souhaiter une très bonne santé et j’espère qu'il priera pour nous. Nous aurons encore beaucoup de choses à apprendre de sa Torah, de sa sagesse, de ses qualités morales, de ses conseils et de sa direction. Il a consacré sa vie à la défense des valeurs universalistes et au respect de l’être humain.

Nous lui devons tout notre respect en Tunisie pour l'immensité de son savoir et ses efforts pour illuminer le monde par sa sagesse.

Que D. le bénisse dans toutes ses entreprises. Amen!

Souhail Ftouh,
Tunis

Notes :
(1) Dans son Livre : Rien ne vaut la vie : mémoires et réflexions de Joseph Haïm Sitruk (Bibliographie - Daniel Radford) il évoque ses souvenirs d’enfance à « Tunis, une ville que l’on porte en soi».
(2) Voir par exemple son intervention « La Shoah » en K7, REFERENCE 93069.
(3)Voir son intervention : « L'Hébreu, cette Langue que D.ieu nous a donnée » en K7 REFERENCE, 93054.
(4) En 2003, Joseph Sitruk avait été élevé au rang de Commandeur de l’Ordre national du Mérite. Le 16 mars 2007, il reçoit aussi la distinction de Commandeur de la Légion d’honneur.
(5) Voir son intervention « Le Respect de l'Autre » en K7, REFERENCE 93046.
(6) Dans son livre, cité plut haut, il nous rappelle que « Juifs, Chrétiens, Musulmans, une évidence s’impose, ce qui nous rapproche est plus grand que ce qui nous sépare ».