Notre radio

Notre radio

09 janvier 2007

Après la conférence négationniste de Téhéran : commentaires et réactions

Immédiatement après la « conférence » négationniste de Téhéran, les 11 et 12 décembre derniers, j’avais publié un post intitulé "A propos des traîtres de Stuttgart, Téhéran ou d'ailleurs". La présence d’une demi-douzaine de Juifs ultra orthodoxes embrassant Ahmadinejad et paradant aux côtés du gratin antisémite de la planète était sur le coup insupportable, et on pouvait craindre deux choses : un silence de la part des autorités religieuses du Judaïsme, silence qui se serait voulu méprisant mais qui aurait conforté cette poignée d’authentiques salauds ; une absence de mise au point, qui aurait accrédité, en dehors du peuple juif, l’idée que l'héritage de la Shoah ou l’existence de l’État d’Israël constituaient de véritables clivages (exactement ce que souhaitaient les responsables iraniens, qui ont énormément médiatisé ces invités singuliers).

Or les réactions d’authentiques Juifs pratiquants ont été cette fois nombreuses, et beaucoup plus affirmées que lorsque les mêmes « Nétoureï Karta » (« les gardiens de la cité) », secte antisioniste ultra, avaient par exemple été se faire photographier avec Dieudonné, être les hôtes du Hezbollah à Beyrouth ou prier sur la place publique lors de l’agonie de Yasser Arafat : la « photo de famille » avec Faurisson fut la goutte d'eau qui fit déborder le vase ! Pour ceux qui n’auraient pas enregistré toutes les réactions, je vous en donne ci-dessous une petite compilation.

1. Une pétition pour exclure de la communauté juive les Nétoureï Karta, en leur interdisant tout contact avec le reste de leur peuple, toute fréquentation de synagogues et tout service communautaire a été mise en ligne, voici l’adresse pour la signer : http://www.petitiononline.com/Neturei/petition.html. A noter également qu'un groupe de Juifs New-yorkais est allé plus loin, organisant une manifestation le 7 janvier dernier, et dévoilant sur le Web les noms et adresses des "traîtres de Téhéran". Un site Internet a même été créé à cet effet !

2. Élément remarquable, cette pétition a été signée par toutes les communautés orthodoxes, y compris par exemple les Loubavitch (l’obédience la plus nombreuse parmi elles en France), mais aussi par des communautés se définissant comme « anti-sionistes » comme l’obédience Satmar. En effet (et les Nétoureï Karta se revendiquent de cette école), le monde juif orthodoxe a refusé, à l’origine, le Sionisme en n’acceptant pas un retour en Terre Sainte non dirigé effectivement par le Messie, personnage central dans la tradition religieuse juive. Les Loubavitch, par exemple, ont une approche nuancée, regrettant que l’histoire ne se soit pas déroulée conformément à des millénaires de prières - mais considérant le retour effectif du peuple juif dans son pays comme un cadeau qui ne se refuse pas ; les Satmar (qui sont une centaine de milliers sur 13 millions de Juifs au total) demeurent hostiles à Israël en refusant d’y vivre - mais cela ne les conduit pas à la trahison pure et simple comme la secte des « gardiens de la cité ».

4. Sous le titre "l'abomination de la désolation", Schlomoh Brodowicz, lui-même un Juif orthodoxe, a écrit un article remarquable sur le site d’information « Guysen Israël News », où il démonte les arguties des « traîtres de Téhéran », et notamment le discours insupportable sur la Shoah, « punition divine ». En voici un extrait savoureux : « Aussi, accommoder la plus grande tragédie du peuple juif à la sauce d’un sordide agenda politique, c’est déjà cracher sur D-ieu. Mais quand en plus, on porte un chapeau et une barbe, on mérite d’être roulé dans le goudron et les plumes. Quant à l’interdiction qui nous serait faite de déférer nos persécuteurs devant la justice, j’aimerais humblement savoir dans quelle mare croupissante nos doctes ont péché une ânerie pareille. S’inspirent-ils de Samuel, qui trancha lui-même la tête de Agag, le roi d’Amalek que Saül avait laissé fuir ? De Mardochée qui s’employa au châtiment de Haman ? Des Hasmonéens dont nous nous apprêtons à célébrer la victoire ? Et la Mitsvah qui nous est faite de nous souvenir de ce que nous a fait Amalek, en quoi consiste-t-elle ? À aller faire ses hommages à ceux qui veulent parachever son oeuvre ? »
 

3. En Israël où vivent (c’est un comble !) quelques centaines de membres de cette secte, le Grand Rabbin Yonah Metzger a immédiatement condamné des « brebis galeuses » et appelé à leur isolement. Le quotidien anglophone « Jerusalem Post » a publié un reportage de Larry Derfner qui est allé dans le quartier de Méa Chéarim à Jérusalem interviewer le leader local de cette secte ... où il apparaît que, même parmi les Nétoureï Karta, les excités du genre qui sont allés embrasser le fou furieux antisémite de Téhéran ne sont que quelques douzaines - de quoi bien relativiser l’impact de leur visite (mais l'impact des images sur des téléspectateurs mal informés est hélas une autre affaire !).

Au-delà de ces enquêtes et réactions juives, le plus important est maintenant la réaction du monde civilisé. Les négationnistes de retour de Téhéran devraient être exposés à des poursuites judiciaires, là où existent des lois contre leur sinistre activité. Le plus important, à court terme, ce sont les condamnations morales de cette abjecte « conférence ». Le CRIF a publié deux réactions, que je vous invite à lire en lien :
Celle de la Conférence des Evêques de France ;
Celle de Dalil Boubakeur, recteur de l’Institut Musulman de la Mosquée de Paris.

Enfin, la plus belle des réponses consiste à travailler encore et encore sur la Shoah, en mettant en évidence de nouvelles preuves de ce que tous les antisémites du monde veulent relativiser, banaliser ou - au pire - nier. Le père Patrick Desbois a entrepris un travail fabuleux, allant en Ukraine mettre au grand jour les innombrables charniers où ont été fusillés et enterrés près d’un million et demi de Juifs : Guysen TV nous permet de suivre une interview remarquable de 17 minutes !

J.C