Notre radio

Notre radio

04 janvier 2007

Hier, sur Judaïques FM, André Nahum a parlé de la Somalie ; et des étranges positions de l'Union Européenne et de la Ligue Arabe

Bonjour.

Il s'est passé ces derniers jours dans ce qu'on appelle la corne de l'Afrique, un évènement considérable dont nos médias ne semblent pas avoir pris la mesure.
Tout le monde se souvient de ce qu'était devenue la Somalie, un pays livré à l'anarchie la plus totale au grand dam de sa population réduite à la famine et à l'insécurité. On se souvient des sacs de riz que Bernard Kouchner et les organisations humanitaires tentaient de distribuer pour atténuer un tant soit peu les souffrances de ce malheureux peuple. On se souvient du massacre des soldats américains qui a entraîné le retrait définitif des G.I.
En juin dernier un mouvement intégriste appelé "L'Union des Tribunaux Islamiques" (UTI) qui est à la Somalie ce que les Talibans sont à l'Afghanistan, s'empara du pouvoir pour fonder une république islamique, repoussant les troupes fidèles au légitime "gouvernement fédéral de transition" jusqu'à Baïdoa, obscure ville de province où ce gouvernement se maintint tant bien que mal en attendant l'assaut final de ses adversaires. Et non contents d'avoir conquis le pays, l'UTI rêvait d'en élargir les frontières pour fonder une "Grande Somalie" en arrachant quelques territoires aux pays voisins, l’Éthiopie et le Kenya.
Cette ambition causa sa perte. L’Éthiopie, puissance régionale déterminée, envahit la Somalie pour prêter main forte à son gouvernement légitime reconnu par la plupart des nations.En quelques jours, les soldats éthiopiens et l'armée somalienne bousculèrent les miliciens des " Tribunaux islamiques", leur enlevèrent la capitale Mogadiscio et les pourchassèrent avec succès jusqu'à leur dernier repaire. Et grâce à cette intervention musclée, le gouvernement somalien pu se réinstaller à Mogadiscio.

Que croyez vous que firent alors les États arabes dits "modérés" et l'Union Européenne ? Ont-ils encouragé ou soutenu, comme on aurait pu s'y attendre ceux qui faisaient le boulot à leur place ? Eh bien non, figurez vous. Avant que l’Éthiopie n'envahisse la Somalie, l'Union Européenne avait déjà tenté une médiation d'une façon qui aurait prolongé et légitimé le contrôle sur le pays de l'Union des Tribunaux Islamiques. Quand l'action éthiopienne fut engagée, Louis Michel, médiateur de l'Union européenne a condamné l’Éthiopie et a appelé à une cessation immédiate des hostilités. L'Organisation de la Conférence Islamique (OCI) et la Ligue Arabe ont appelé chaque jour à un retrait des troupes éthiopiennes. Comme si chacune de ces organisations et de ces États pourtant théoriquement engagés dans la lutte contre le terrorisme voulait empêcher la défaite des islamistes.

Cela laisse perplexe quand on pense que l'Amérique étant aux prises avec les différents terrorismes en Irak, c'est Israël qui s'est battu contre le Hezbollah pour tenter de l'empêcher de transformer le Liban en une base iranienne et que c'est l’Éthiopie qui s'engage pour mettre en déroute les Talibans d'Afrique alliés à Al-Qaïda. Et les autres puissances, où sont-elles ? Auraient-elles déjà succombé à la "tentation de la défaite" ?

André Nahum