Notre radio

Notre radio

27 mars 2017

Cet Iran que l'on ne veut plus voir



Dans mon article publié ici le 7 février, je tentais d'expliquer l'extraordinaire mansuétude des grands médias vis à vis de la République Islamique d'Iran. Cela concerne de nombreux domaines, mais il est particulièrement choquant de constater que l'on ne souligne presque jamais le triste état des Droits de l'Homme dans ce pays.
Est-ce à dire que l'on manque d'informations ? Absolument pas, et la série de liens que j'ai enregistrés ci-dessous prouve bien qu'il suffit de se documenter un peu pour le savoir. Simplement, les grands médias ont un pouvoir manipulateur simple à mettre en œuvre : ne pas regrouper certains faits, pour ne pas leur donner plus de force ; et les traiter sans les commenter, en les noyant dans un flux de nouvelles qu'il est bien difficile, ensuite, de pouvoir enregistrer.

Puisse ce modeste article aider un peu mes lecteurs en leur donnant une petite synthèse sur "Cet Iran que l'on ne veut plus voir".

1. Un rapport de l'ONU dénonce les violations des Droits de l'Homme en Iran : lien ici

2. La dessinatrice et militante féministe Iranienne Atena Farghadani condamnée à une peine de 14 années d’emprisonnement : lien ici

3. Un scientifique iranien, enseignant dans une université belge et arrêté lors d'une visite à sa famille, condamné à mort pour soi disant "espionnage" : lien ici

4. Le parlement iranien approuve une loi qui permet aux hommes de se marier avec leur fille adoptive dès qu’elle a atteint l’âge de 13 ans : lien ici

5. L'Iran condamne une femme à 6 ans de prison pour avoir écrit le récit d'une lapidation : lien ici

6. Interdiction de jouer pour un orchestre comprenant des femmes : lien ici

7. L'Iran dévoile une machine pour amputer les voleurs : lien ici

8. Coupes de cheveux "sataniques" interdites aux hommes : lien ici

Bonne lecture de tout cela !

J.C