Notre radio

Notre radio

09 mars 2017

Antisémitisme, la preuve par l'image



A propos de l'antisémitisme propagé dans plusieurs médias officiels de la République Islamique, il est courant d'entendre un argumentaire bien huilé, et que l'on pourrait résumer ainsi :
-        la communauté juive n'est pas persécutée et peut exercer librement son culte : c'est exact, même si la désignation quotidienne d'Israël comme ennemi alourdit l'ambiance ; vous lirez un peu plus tard un excellent article du journal  "Le Monde" qui précise bien les choses ;
-        ce ne sont que des médias et non pas la position officielle du pays : l'argument est d'une totale mauvaise foi, dans la mesure où la presse n'est pas libre, voir article publié ici le 14 février.


Ceci étant posé, voyons maintenant un certain nombre d'exemples, édifiants, de dessins de presse antisémites diffusés en Iran. Ci-dessus le "prix spécial du jury" attribué à Saeid Farhangian (Iran), lors du concours de caricatures de l’Holocauste 2016 à Téhéran (voir, à propos de la propagande négationniste diffusée par la République Islamique, les articles précédents de Marc Knobel et Valérie Igounet). Ci-dessous, le premier prix attribué au Français Zéon, poursuivi par la Justice pour ses caricatures antisémites. Son dessin représente un tiroir caisse, surmonté par la réplique de l'entrée du camp d'Auschwitz Birkenau et avec le chiffre "six millions".

A la suite, maintenant, une série de dessins publiés sur le site memri.org , et illustrant le "recyclage" par la République Islamique de dessins antisémites publiés jadis dans la presse européenne.

"Le juif serpent" : à gauche, "Dreyfus le juif", série "Musée des horreurs", France 1900 ; à droite, journal iranien "Javan", 24 août 2012




"Le juif, ver dans le fruit" : à gauche ci-dessous, journal nazi "Der Stürmer", novembre 1931 : à la suite, journal iranien "Fars", 15 août 2012

 

"Le juif vermine" : à gauche, "Das Kleine Blatt" (Vienna), 2 février 1939 ; à droite, journal iranien "Javan", 17 mai 2011

 


 J.C