Notre radio

Notre radio

05 février 2017

Un islam français est-il possible ? Hakim El Karoui sera mon invité le 12 février

 Hakim El Karoui

J'aurai le plaisir de recevoir dimanche prochain Hakim El Karoui. Conseil en stratégie, Franco-tunisien par ses origines, c'est un ancien élève de l'Ecole Normale Supérieure, et il a eu les plus hautes responsabilités dans le secteur public comme dans le privé, ayant été notamment conseiller technique au cabinet du Premier Ministre Jean-Pierre Raffarin. Il a dirigé la rédaction du rapport "Un islam français est possible", publié par la Fondation Montaigne au mois de septembre. Cette publication a eu un très important écho médiatique ; selon les journaux on a eu des recensions alarmistes, d'autres au contraire étaient beaucoup plus nuancées. Son rapport, très riche, fait 130 pages, sans les annexes, et on ne pourra bien sûr tout aborder. En première partie d'émission, nous parlerons de l'enquête sur laquelle s'est appuyée son tableau sociologique des Musulmans de France ; il donnera à nos auditeurs quelques chiffres précis, permettant de balayer certaines idées préconçues ; mais surtout il nous parlera des rapports à la religion et à la France des différentes catégories identifiées dans cette population. En deuxième partie, nous évoquerons l'organisation de l'islam dans notre pays, du bilan du CFCM que son rapport juge sévèrement ; et il donnera à nos auditeurs les principales pistes qu'il préconise pour mettre sur les rails un islam français authentique.

Parmi les questions que je poserai à Hakim El Karoui :

-        Comment a été faite cette enquête : qui l'a réalisée ? Quelle était la méthodologie ? Et quelles étaient les marges d'erreur, pour traiter d'un sujet aussi sensible ?
-        La démographie fait partie des fantasmes agités par les partis populistes, mais il faut dire aussi que dans la communauté juive il est courant d'entendre des affirmations selon lesquelles les Musulmans représenteraient déjà 20% de la population : combien sont-ils ? Et quelle est leur répartition géographique ?
-        Votre rapport fait une analyse détaillée du rapport au religieux de l'échantillon, et il définit 6 catégories, réparties en 3 grands groupes : pouvez-vous présenter les présenter ? Concernant les 28 % qui ont adopté un système de valeurs opposées à celles de la République, qui sont-ils ? Ce pourcentage correspond à près de la moitié des jeunes, comment l'expliquez vous ?
-        Il y a ce que vous appelez des "marqueurs" communs à la grande majorité des Musulmans de France, quels sont-ils ?
-        Votre rapport souligne les échecs du Conseil Français du Culte Musulman comment l'expliquez-vous ? Et comment expliquer que les gouvernements successifs aient favorisé ce qu'on appelle "l'islam consulaire" ?
-        En ce qui concerne les financements actuels de l'islam de France, votre rapport pointe l'opacité des rentrées en provenance de deux pays du Golfe qui pratiquent le "soft power" en diffusant l'islam wahabbite, l'Arabie Saoudite et le Qatar : qu'est-ce qui empêche la transparence ? Est-il vraiment impossible de contrôler ces fonds ?
-        Pour éviter cette opacité, vous proposez une mutualisation des ressources et des budgets, qui relèvent pour le moment de chaque lieu de culte et des grandes fédérations cultuelles. Votre rapport préconise la création, à côté de la Fondation pour l'islam de France qui fixerait le cadre général, d'une "Association musulmane pour un islam de France" : quelle composition et surtout quels objectifs pour ces deux structures ?
-        La mouvance des Frères Musulmans au travers de l'UOIF - Union des Organisations Islamiques de France - s'est largement développée depuis une trentaine d'années. Votre rapport dit que c'est la seule Fédération implantée en profondeur : quel est leur agenda, et ont-ils des chances de réussir ?

Une émission absolument passionnante, et j'espère que vous serez très nombreux à l'écoute !

J.C

Pour rappel, on peut lire et télécharger le rapport de l'Institut Montaigne sur ce lien