Notre radio

Notre radio

05 mars 2015

Religions en Syrie : carte et populations



Répartition des religions en Syrie (source : "La Croix", 9 novembre 2012)


Religion
Ethnie ou sous-groupe
Nombre
pourcentage
Musulmans

22 000 000
90,0 %
Musulmans
16 500 000
75, %
Musulmans
Chiites
220 000
1,0 %
Musulmans
Chiites alaouites (*)
2 650 000
12, %
Musulmans
Chiites druzes
800 000
3,0%
Chrétiens

2 200 000
10,0 %
Chrétiens
Syriaques orthodoxes
680 000
5,4 %
Chrétiens
250 000
1,2 %
Chrétiens
Melkites (Grecs catholiques)
240 000
1,2 %
Chrétiens
160 000
0,8 %
Chrétiens
110 000
0,6 %
Chrétiens
70 000
0,4 %
Chrétiens
60 000
0,3 %
Chrétiens
15 000
0,1 %
Chrétiens
30 000
0,2 %
Chrétiens
25 000
0,1 %
Chrétiens
100 000
1,1 %
Chrétiens
Catholiques romains
15 000
0,1 %

Pourcentages de populations en Syrie (source : Wikipedia)

Quelques mots de commentaires, à la fois sur la carte et sur ces chiffres.

-        Les Sunnites sont clairement la majorité, ils ont été à la pointe du combat contre le régime Al-Assad car ils n'avaient absolument pas une répartition des pouvoirs à l'échelle de leur population. Sur l'origine de cette mise à l'écart, je reviendrai plus tard dans un article historique. Cependant, il est faux de dire qu'ils sont tous dans le camp de la rébellion, et pour plusieurs raisons : beaucoup ont eu peur de le faire, en raison de la répression féroce ; une grande partie de leurs élites, hommes d'affaires et grandes familles, ont accepté pendant longtemps de se limiter au pouvoir économique, en pactisant de facto avec la dictature ; enfin aujourd'hui, avec les horreurs commises par le Daesh, beaucoup de Sunnites refusent la perspective d'un "Califat" sanguinaire et pire encore.

-        La carte des combats a largement recoupé le "pays sunnite" (voir parties en vert clair sur la carte), soit la banlieue immédiate de Damas, et surtout les grandes villes d'Alep, Homs et Hama (cette dernière déjà la place d'un massacre horrible en 1982, sous le règne de Hafez al-Assad).

-        Les Kurdes, majoritairement sunnites eux aussi, ont leur "agenda propre" (comme je le rappelai lundi 2 mars), et ils vivent au Nord, près des frontières turque et irakienne. Ils ne sont pas identifiés comme religion sur la carte.

-        Les Alaouites (zones en vert foncé), vivent essentiellement dans une bande côtière qui est restée entre les mains du régime, et qui comprend en particulier deux ports tout à fait vitaux pour les livraisons de marchandises - et en particulier d'armes russes -, Lattaquié et Tartous.

-        Les Druzes (zones en rose) vivent dans le Sud, à la fois à proximité du plateau du Golan et dans la zone frontière de la Jordanie. En 2011, la révolte avait commencé dans la ville druze de Deraa, mais ils semblent maintenant s'être ralliés au régime.

-        Les Chrétiens (zones en violet), qui représentent environ 10 % de la population, ont été traditionnellement protégés par la dictature, et même partie prenante à ses débuts comme je le développerai par ailleurs. Ils vivent surtout dans les grandes villes, mais aussi dans des zones spécifiques à proximité du Liban, comme la ville de Ma'loula, un temps occupé par les rebelles du Front Al-Nusra.

J.C