Notre radio

Notre radio

29 mars 2015

Le Krak des Chevaliers, forteresse de toutes les guerres ...



Le Krak des Chevaliers est sans doutes le monument touristique le plus célèbre de Syrie. Célèbre, parce que sa silhouette imposante, caractéristique du Moyen-âge, figure en bonne place sur les guides de voyage : sur cette première photo, prise aux temps heureux de la Syrie d'avant la guerre civile, on reconnait ainsi des cars de touristes. Célèbre aussi, parce que c'est le plus beau vestige des Croisades, autres guerres qui ont marqué la mémoire des peuples arabes, dont les dictateurs ont usé et abusé du mot "Croisés" pour désigner les Occidentaux.


A nouveau un lien sur un article très complet qui vous dira tout sur la construction, son histoire et l'implantation de la forteresse. Début de l'article :
"Le Krak des Chevaliers, ou Krak de l'Hospital — le terme « krak » dérive du syriaque karak signifiant « forteresse » —, Qal`at al-Hosn (La forteresse imprenable) ou Hisn al-Akrād (forteresse des Kurdes) est un château-fort datant de l'époque des Croisades. Il est situé dans l'ouest de la Syrie, sur les derniers contreforts du Jabal Ansarya. Depuis 2006, il est inscrit sur la liste du patrimoine mondial de l'UNESCO."

Vous apprendrez donc qu'il y a eu des forteresses dans cette région montagneuse, depuis la plus haute antiquité. En 1031, les Abbassides alors au pouvoir construisirent une forteresse, mais après plusieurs batailles, les troupes franques de la première Croisade s'en emparèrent en 1110. Elle joua ensuite un rôle stratégique de première importance, servant à la fois de base avancée pour des offensives régionales, et de verrou stratégique contre les armées arabes menant la reconquête. Autre extrait :
"Le chroniqueur Ibn Al-Athir l'appelait « l'os en travers de la gorge des musulmans ». Cette importance stratégique est due à deux facteurs principaux : sa position géographique et son imprenabilité supposée et avérée, tant il est vrai qu'il ne fut jamais repris par la force après avoir été réduit par les croisés en 1109 puis rendu quasiment invulnérable par les travaux ultérieurs."

Cette deuxième photo prise depuis le haut des remparts illustre bien la position stratégique du château fort.


Le Roi Saint Louis lui-même se rendit en Syrie lors d'une Croisade, il y fit construire des fortifications supplémentaires, et dit-on lui et ses architectes ajoutèrent un cloître à l'édifice : voir cette photo de l'extérieur de la "Salle des Chevaliers" :


La forteresse finit par tomber en 1271, soit après plus d'un siècle et demi de résistance !

Plus près de nous, le Krak des Chevaliers a été le théâtre d'une autre guerre : il a servi de retranchement aux rebelles,  et il a subi des bombardements durant l'été 2012 puis en juillet 2013. Au final, et dans le cadre de son offensive victorieuse dans la région de Homs, l'armée régulière a repris le château fort en mars 2014.
Voir sur cette dernière photo les dégâts à l'intérieur de l'édifice :


J.C