Notre radio

Notre radio

17 mars 2011

Décence et silence


Comme je l'ai souvent écrit ici, un modeste blog n'est pas un journal, et on ne peut exiger de lui qu'il donne, presque en temps réel, les dernières nouvelles sur tous les fronts de l'actualité ; on sait, aussi, que la "fenêtre d'observation" de ce site se limite au monde musulman, ce qui est déjà bien ambitieux et ne peut être parfaitement réalisé - surtout en cette période révolutionnaire où tout bouge, très vite et presque partout.

Mais il arrive aussi qu'une seule actualité domine tout le reste, par les conséquences incalculables qu'elle peut avoir : au delà du drame que vient de vivre le Japon avec le tremblement de terre de vendredi dernier et le tsunami exceptionnel qui a suivi, les dégâts sur différents réacteurs de la centrale nucléaire de Fukushima peuvent causer - presque tous les experts le disent maintenant - la plus grave crise nucléaire de tous les temps. Pire que Tchernobyl, en raison de la densité de la population japonaise ... Sans parler de l'impact radiologique et des millions de personnes dont la santé risquerait d'être menacée si du combustible en fusion était relâché en quantité dans l'atmosphère, et il suffit d'imaginer la contamination du territoire de la troisième puissance économique mondiale pour comprendre la catastrophe que cela serait pour nous tous.

Le Président de l'état d'Israël, Shimon Peres, vient de parler de "tragédie mondiale". Cela ne semble pas l'idée de beaucoup de blogs et site juifs francophones, qui semblent ignorer cette actualité. Alors, je reprends ici ce que j'écrivais hier sur ma page FaceBook : bien sûr que, comme tellement de mes ami(e)s, j'ai été bouleversé, écœuré par l'assassinat abject de la famille Fogel dans l'implantation d'Itamar ; bien sûr que j'ai été heureux de l'arraisonnement  mardi du cargo avec des armes pour le Hamas ... mais je trouve le silence sur le drame que vit - et risque de vivre en encore pire - le Japon, absolument anormal : on peut être juif et penser aussi aux autres humains.

C'est pourquoi, par décence, je respecterai sur ce blog un silence de quelques jours,en attendant que la situation se dénoue sur la centrale de Fukushima. 

J.C