Notre radio

Notre radio

16 octobre 2005

Dieudonné : drôle ... de justice




Langue de bois sauce piquante

Introduction :
Nouvelle rubrique aujourd’hui ... La langue de bois, tellement parlée à notre époque, mérite une sauce bien piquante pour être digérée. Nous débuterons donc par la version judiciaire de la langue de bois, celle parlée dans des Tribunaux qui pratiquent le « deux poids et deux mesures ». Et je publie un article d’une nouvelle collaboratrice du blog, Isabelle Rose.
Isabelle Rose, agrégée de philosophie, a enseigné pendant six ans. Elle a quitté la France, par convictions personnelles, pour s'installer à Jérusalem ou elle étudie l'hébreu et se convertit au Judaïsme. 
J.C

« Ce que les médias français appellent « l’affaire Dieudonné » n’en finit pas de rebondir. Sa relaxe avait été laconiquement prononcée il y a quelques semaines, les tribunaux français estimant que son « sketch » mettant en scène le « Juif nazi » ne contrevenait pas aux lois ni aux valeurs françaises. Lors d’une autre émission de Marc-Olivier Fogiel, la rédaction de France 3 aura diffusé le SMS d’un téléspectateur prenant à partie Dieudonné pour lui demander ce qu’il penserait si l’on « parlait de l’odeur des blacks ». Plainte déposée par l’intéressé et les associations qui le soutiennent pour insulte a caractère racial, menaces, irruption-sabotage sur le plateau d’enregistrement de « On ne peut pas plaire à tout le monde », pressions sur la Rédaction de France 3 pour obtenir la démission de Marc-Olivier Fogiel. Sentence des Tribunaux : France 3 est condamnée et Dieudonné continue à poser ses exigences.

On peut s’interroger sur la qualité des émissions de Marc-Olivier Fogiel. On peut ne pas partager leur orientation ou leur ton. On peut aussi s’interroger sur l’opportunité qu’il y avait à diffuser ce SMS à la télévision. Mais il y a un principe sur lequel personne ne devrait - au moins en France - se poser de questions : celui de l’Egalité qui doit régner dans les sentences prononcées dans les Tribunaux. En clair : si ce SMS, dont toute personne de bon sens et de bonne foi devrait reconnaître l’intention, est jugé pour être de la provocation à caractère raciste, alors on ne voit pas pourquoi le « sketch » de Dieudonné devrait être exempté de la loi commune. Le « sketch », selon les dires de Dieudonné, se contentait de rassembler les préjugés en cours sur les Juifs pour faire rigoler. En écrivant ce SMS, qui se contente de rassembler les préjugés en cours sur les africains pour demander à Dieudonné dans quelle mesure cela le ferait rigoler, devrait être soumis à la même règle : si on relaxe l’un, on doit relaxer l’autre ; ou, si l’on condamne l’un, on doit condamner l’autre, même si à notre sens le SMS en question ne revêt ni le même sens ni la même dimension. Il y a tout lieu aujourd’hui, si on ne l’a pas fait avant, de se poser des questions sur le fonctionnement des tribunaux et sur la nature des procureurs en France : comment est-il possible que le « sketch » de Dieudonné ne soit pas sanctionné au même titre que ce SMS ? Ou l’inverse. On attend ce que dira l’appel (dans les deux cas).

Mais puisque Dieudonné et ses comparses ont développé une susceptibilité et un goût prononcé pour le judiciaire, qui, semble t-il, n’est pas totalement infondé, nous lui soumettons une idée pour faire avancer les siennes : puisque l’odeur des noirs venait originellement d’un discours électoral de Jacques Chirac, pourquoi ne pas porter plainte contre le Président quand il sera arrivé au terme de son mandat ? Les tribunaux devront le condamner, car c’est le Président lui même qui est à l’auteur anonyme, hors la loi, de ce malheureux SMS. C’était avant qu’il ne se découvre une passion pour les masques ivoiriens et les danseuses arabes ...»

Isabelle Rose
Jérusalem, le 11 Octobre 2005.

A propos de Dieudonné, on se reportera au magnifique article d’Idris Chraïbi, intitulé « n’invitons pas à Casa ce salaud de Dieudonné » (cliquer ici).
Et puis j’ai plaisir à évoquer les condamnations claires contre ce sinistre personnage, prononcées à mon émission par deux invités d’origine africaine : Abd Al Malik et Diagne Chanel.