Notre radio

Notre radio

26 octobre 2005

"Il faut rayer Israël de la carte"

Le Président iranien Ahmadinejad, lors d’une conférence intitulée « Le Monde sans sionisme », photo AFP (26/10/05)

Le fanatique dirigeant de Téhéran a au moins le mérite de la franchise : l’objectif de la destruction de l’état d’Israël par le régime islamiste est en effet un secret de polichinelle depuis 25 ans, il suffit de lire la presse iranienne ou de voir des extraits de leur télévision (aller sur le site http://www.memri.org/ en lien permanent). Mais, en utilisant les ficelles de tous les systèmes totalitaires, les Ayatollahs ont toujours mis en avant, pour "l’exiger", des manifestations bien encadrées d’étudiants islamiques, ou de "pasdarans", gardiens de la révolution et autres nervis de service qui criaient "mort à Israël". Cela rappelle furieusement les manifestations de colère "spontanées" de la "Nuit de Cristal" en novembre 1938, par "la foule allemande indignée ", et on sait comment cela a fini. Aujourd'hui, le sinistre individu à rictus qui préside aux destinées de l'Iran dit les choses franchement, et personne ne pourra dire de bonne foi qu'il n'a rien entendu !

Bravo (pour une fois) à l’ensemble des gouvernements occidentaux qui ont vivement réagi, l’ambassadeur d’Iran à Paris étant même convoqué par le Quai d’Orsay. Mais cela ne fait pas oublier la complicité générale au moment de l’abandon du Shah, évoquée lors d’une émission avec un de ses anciens ministres, Houchang Nahavandi (cliquer ici). Cela ne me console pas, non plus, de l’effroyable indifférence de la majorité de mes compatriotes face à ces menaces d’holocauste nucléaire, ou au massacre délibéré de civils en Israël (l’attentat de tout à l’heure à Hadera).

Pour connaître tout ce qu’il faut savoir sur ce régime de malades mentaux, son idéologie, son soutien au terrorisme et la répression subie par le peuple iranien, je vous invite à visiter le site d’opposition http://www.iran-resist.org/. Il est très documenté, et mis à jour presque quotidiennement ! Son principal rédacteur est Kavéh Mohseni qui avait été mon invité le 8 février 2004. 

J.C