Notre radio

Notre radio

29 octobre 2018

Vivre côte à côte ou face à face


Un petit article « chapeau » pour vous annoncer, à partir de demain, une série de liens sur des émissions passées, toutes consacrées aux difficultés du « vivre ensemble » en France.

J’ai intitulé cette série « Vivre côte à côte ou face à face », avec un clin d’œil au petit discours d’adieu de Gérard Collomb, prononcé le 3 octobre suite à sa démission du Ministère de l’Intérieur. Des propos très forts, contrastant avec sa réserve durant les quelques seize mois où il avait exercé cette responsabilité ; propos prononcés, faut-il le rappeler, devant le Premier Ministre qui devait assurer l’intérim de son ministère.

Extrait de l’article publié dans « L’Obs » le 4 octobre 2018 :

« Il a notamment insisté sur la situation "très dégradée" des quartiers difficiles.
"Le terme de reconquête républicaine prend dans ces quartiers tout son sens. [...] Il faut assurer la sécurité dans ces quartiers mais il faut fondamentalement les changer. Quand les quartiers se paupérisent, se ghettoïsent, il ne peut y avoir que des difficultés", a-t-il mis en garde. "On vit côte à côte, je crains que demain on ne vive face à face, nous sommes en face de problèmes immenses" a-t-il encore estimé.
Le futur maire de Lyon a poursuivi sur le même ton :  
Je suis allé [...] des quartiers nord de Marseille (Bouches-du-Rhône) au Mirail à Toulouse (Haute-Garonne), la situation est très dégradée, c'est plutôt la loi du plus fort qui s'impose, des narcotrafiquants, des islamistes radicaux, qui a pris la place de la République." »

Bonne écoute de ces sept émissions : comme vous l’entendrez pour les plus curieux d’entre vous, certains invités sont clairement pessimistes, d’autres donnent de l’espoir. Et ce que vous en retiendrez sera à l’image de leur diversité !

J.C