Notre radio

Notre radio

06 octobre 2014

Hervé Gourdel : ignobles rumeurs autour d'un assassinat

Le délire du mois
- octobre 2014


Deuxième article dans la série "le délire du mois", et à nouveau c'est une victime des barbares sanguinaires du Daesh et des groupes terroristes affiliés qui en est la victime posthume. 

En effet, pour des "complotistes" de toutes origines, connus ou non, le malheureux guide de montagne décapité le 24 septembre en Kabylie n'aura été ni un otage innocent capturé avant d'être tué, ni réellement mort. Comme dans tout délire une proposition n'en exclue aucune autre, et on essaie de nous convaincre à la fois qu'il s'agit - comme pour les otages occidentaux assassinés au Moyen-Orient - d'un film tourné en studio, et que dans le fond c'était bien mérité vu la victime.

Petite précision d'abord sur le vivier où je puise souvent de telles rumeurs. Alain Benajam, bras-droit du complotiste et négationniste Thierry Meyssan - il est le délégué pour la France du "Réseau Voltaire", son patron ayant le gite et le couvert à Damas, chez son ami dictateur Bashar al-Assad dont il chante les louanges au quotidien -, est très présent sur FaceBook où il a plus de 2.000 abonnés. C'est dire l'impact qu'il peut avoir sur des esprits fragiles, et même si beaucoup de ceux qui le suivent sont, par définition des convaincus. On peut suivre sa page (qui a au moins le mérite d'être totalement ouverte) sur ce lien.

Pour Benajam, tout attentat perpétré par un ou des djihadistes est suspect, et il utilise systématiquement et avec gourmandise l'expression "false flag" pour en parler : "faux drapeau" donc et montage des services secrets, la tuerie de l'école juive de Toulouse, l'attentat de Bruxelles en mai dernier ou les décapitations de James Foley ou Steven Sotloff. Voici donc ce qu'il écrivait, le 24 septembre, à propos de l'assassinat d'Hervé Gourdel qu'on venait d'apprendre : "Il ne faut pas croire une seule seconde que les USA s'en prennent à DAESH et à l'IS à moins qu'ils ne soient devenus stupides ce que je ne peux croire. Il ne vont quand même pas détruire des gens qui leur on couté des millions de dollars pour leur projet colonialiste sur la Syrie. Leur projet était depuis toujours la partition de l'Irak c'est fait et le bombardement de la Syrie c'est en cours. Puis maintenant s'attaquer avec LEURS terroristes à la Russie et la Chine. Les têtes coupées étaient une mise en scène. L'autre fonction des takfiris de DAESH, à part servir de soldats pour l’impérialisme est de faire monter l'islamophobie en occident, une pierre deux coups, génial non ?"

Et voilà ... les Etats-Unis seuls responsables des malheurs du monde, mise en scène des décapitations, les Djihadistes réduits à être leurs pauvres marionnettes et tout ça pour "faire monter l'islamophobie" ; avec bien sûr, des Islamistes assez stupides pour se prêter à un tel scénario, mais comme c'est logique !

Alors, "Alain la science" va publier, publier, toutes les saloperies qu'on peut trouver sur la Toile pour "prouver" ce qui est pour lui la "vraie vérité", celle que nous ne pouvons comprendre nous pauvres lecteurs des "merdias" comme il dit :

- Cette vidéo, où on nous explique que - mais quelle surprise ! - "la décapitation d'Hervé Gourdel est un canular", mais surtout "monté par les Sionistes" ; remarquez la voix monocorde et le curieux accent de celui qui lit le commentaire, peut-être un Iranien (ou un Russe ?) ; notez aussi la mention étrange de "La banque Rothschild" (mais bien sûr, ces braves gens ne sont pas du tout antisémites, seulement "antisionistes") ;

- Cet article du site complotiste "Alterinfo", où on nous débite des soit-disant "preuves" du montage ; à noter la remarque, à mourir de rire, sur les montres des terroristes qui seraient à la fois neuves et du même modèle ... comme si on pouvait les distinguer sur la photo ;

-  Cette autre publication d'Alain Benajam, où il s'excite sur une photo. Il a le culot d'écrire ceci : "Hervé Pierre Gourdel, juste avant qu'on ne lui "coupe le cou" a toujours son appareil photo en bandoulière, curieux non ? C'est pas très net tout ça !" ; alors que dans la vidéo de la décapitation, il a les mains liées autour du dos mais surtout il porte une autre tenue, une sorte de polo décoré d'un triangle bleu, triangle qui va exciter d'autres complotistes y voyant un symbole maçonnique : ah les pauvres types ;

- Autre publication, largement reprise par la presse algérienne, cette interview d'un certain Ali Zaoui, présenté comme un "expert en terrorisme", qui ose présenter le rapt et l'assassinat comme un montage des services secrets français, le pauvre Gourdel étant lui-même - bon sang mais c'est bien sûr -, un agent de ces services ;

- Louisa Hanoune, "passionaria" du Parti des Travailleurs algériens, formation trotskiste, elle, n'hésite pas à incriminer les autonomistes kabyles du M.A.K dans le rapt et l'assassinat, en y voyant un autre complot ... pour nuire à l'Algérie. Et c'est un fait que, hélas, pour de très nombreux Algériens ou franco-algériens, la cause est entendue : tout est fait pour impliquer leur pays, afin de - rayer la mention inutile - 1) L'envahir sous prétexte de terrorisme ; 2) Le forcer à entrer dans l'alliance américano-sioniste ; 3) S'emparer de son gaz naturel, etc. etc.

Or voici donc que la semaine dernière on apprenait que les Autorités algériennes avaient identifié le commando djihadiste responsable de l'assassinat d'Hervé Gourdel : lire ici. Question donc à Alain Benajam et à tous les branquignols qui le suivent : alors, le gouvernement algérien est déjà devenu une marionnette des "Sionistes" ?

Jean Corcos