Notre radio

Notre radio

11 mai 2006

« Allah et Trotski sont dans un meeting » par Caroline Fourest

Caroline Fourest
(source : site http://www.mrax.be/)
Introduction :
Je n’ai pas encore eu la chance d’interviewer Caroline Fourest, militante féministe et brillante pourfendeuse de tous les intégrismes - et en particulier de l’islamisme. Deux ouvrages publiés chez Grasset, « Frère Tariq » (cliquer ici) et « La tentation obscurantiste » (et ), dénoncent pour le premier les manœuvres cauteleuses de Tariq Ramadan qui veut faire passer les vessies des Frères Musulmans pour des lanternes progressistes ; et pour le deuxième la complaisance, voire l’aveuglement de la gauche extrême - en particulier trotskiste - devant les « nazislamistes ». Dans le journal « Charlie Hebdo » en date du 10 mai, cette collaboratrice régulière de l’hebdomadaire satirique donne un raccourci saisissant de deux récentes manifestations, le Forum social européen à Athènes, et le 23ème congrès de l’Union des organisations islamiques des France. Morceaux choisis :
J.C

« Athènes a beau être la capitale de l’orthodoxie obscurantiste, ce n’est pas le Londonistan. Le Forum social européen qui s’est tenu du 4 au 7 mai à l’ombre du Parthenon était moins croustillant que celui de 2005 - où Tariq Ramadan et ses disciples faisaient office de « guest star » (...) Il n’empêche que sur plus de trois cent débats (...), il est resté quelques scories. Alors que la question palestinienne mobilisait cinq ateliers, rien sur certains conflits, comme celui du Darfour par exemple. Alors que l’extrême droite relève le menton partout en Europe, la lutte contre le fascisme était pratiquement exclue des débats, ou systématiquement traitée sous l’angle exclusivement anti-sécuritaire. Quant à la liberté d’expression face aux religions, sérieusement remise en question après l’affaire des caricatures, un atelier lui a certes été consacré, mais sous l’intitulé « Contre l’islamophobie et le choc des civilisations : le cas des dessins danois », avec à la tribune, Tariq Ramadan (...)

Les amateurs d’obscurantisme qui auraient raté l’avion pour Athènes ont pu, pour se consoler, passer un long week-end au Bourget, où l’Union des organisations islamiques des France (UOIF) tenait son vingt troisième congrès du 5 au 8 mai. Au programme : l’union sacrée de tous les culs-bénis contre la République laïque et un large échantillon de VRP des frères musulmans et de leurs sous-marques. On pouvait ainsi croiser des prêtres pro-Papon, comme le père Michel Lelong, des protestants venus chercher des alliés pour « ouvrir » la laïcité, comme le pasteur Marcel Manoel (Fédération protestante de France), des animateurs du réseau Voltaire comme Bruno Drewski, ou encore des chercheurs complaisants comme Olivier Roy ou Vincent Geisser (...). Tout ce petit monde ne semblait guère gêné de barboter en compagnie de la crème des Frères musulmans et des deux prédicateurs vedettes de l’UOIF : Hassan Iquioussen - qui affirme que la Shoah est un complot commun des Juifs et d’Hitler pour occuper la Palestine - et Hani Ramadan - qui pense que la lapidation et les châtiments corporels sont de très bonnes choses et que le sida est un châtiment divin »

Caroline Fourest