Notre radio

Notre radio

22 mai 2016

FaceBook et les négationnistes : on avance !

Mon exposé lors des 2e Assises de la lutte contre la haine sur Internet
De gauche à droite : François-Xavier Masson, Commissionnaire Divisionnaire, chef de l'OCLCTIC ; Jean Corcos ; Nicolas Chagny, Fondateur et Président de l'Internet Society, France ; et Rudy Reichstadt, Président de l'Observatoire du Conspirationnisme

Pour rappel, je vous informais le 13 mars dernier, par un article, de la pétition que j'avais lancé quelques semaines plus tôt, le 22 février.

Il s'agissait de dénoncer une situation scandaleuse : la négation de la Shoah est quelque chose de récurrent dans des pages personnelles où celles de groupes sur FaceBook, où pour rappel on peut trouver
- des liens sur des vidéos de négationnistes connus et condamnés par la Justice, comme Robert Faurisson et Vincent Reynouard ;
- des liens sur des sites négationnistes, minimisant ou niant les victimes du génocide des Juifs, voire présentant les nazis comme les victimes de la Seconde Guerre Mondiale ;
- des publications mensongères, présentant Hitler soit comme un juif déguisé, soit comme le co-fondateur de l’État d'Israël ;
- des pages FaceBook généreusement attribuées à des négationnistes comme Ahmed Rami, David Duke et bien d'autres ;
- des commentaires négationnistes.

Mais surtout : la modération de grand réseau social refuse systématiquement de prendre en compte les signalements, même répétés.

Cliquez sur ce lien  pour signer la pétition, si vous ne l'aviez pas déjà fait.

Pour celles et ceux ayant un compte FaceBook, je les invite à visiter cette page publique, déjà "likée" par plus de 1.100 personnes, et où nous donnons presqu'au quotidien des informations, à la fois sur ce que nous dénonçons, sur notre mobilisation, et sur les actions menées à travers le monde contre la haine sur les réseaux sociaux.

Où en sommes-nous maintenant, plus de deux mois après ?

-        Le nombre des signatures dépasse les 5.700 ;

-       La liste des personnalités qui nous soutiennent n'a cessé de s'allonger, puisqu'elle dépasse maintenant le nombre de 80 : responsables religieux juifs, chrétiens et musulmans ; présidents de plusieurs grandes institutions juives ; militants de la mémoire de la Shoah ; historiens, dont des experts des théories du complot et du négationnisme ; élus locaux et députés ; journalistes ; responsables associatifs.

-        La campagne médiatique a commencé : je suis déjà passé sur Radio J le 15 mars au micro de Michel Zerbib ; j'ai eu aussi le plaisir d'être invité sur Radio Shalom dans le cadre de l'émission de Claude Bochurberg le 20 avril, où j'étais en compagnie de Serge Klarsfeld et de son fils Arno. On peut écouter le podcast ici ;

-    Grand merci, aussi, au site d'information Desinfos.com qui a publié un article d'information sous ma signature, jeudi 19 mai; le lien sur cet article a été donné dans la newsletter du Crif le lendemain 20 mai ;

-    Ce sujet sera également et largement évoqué, dans le cadre de ma prochaine émission programmée le dimanche 5 juin ; rendez-vous dans une semaine pour sa présentation ;

-   Mais surtout, une autre initiative citoyenne est venue en puissant renfort pour la mobilisation que j'avais lancée fin février.  Comme annoncé dimanche 15 mai, juste avant les deuxièmes Assises de la lutte contre la haine sur le Net, l'Union des Etudiants Juifs de France et SOS Racisme (rejoints depuis par l'association "J'accuse") vont assigner en référé les trois géants de l’Internet américains (Facebook, Twitter et Youtube) "pour non-respect de leurs obligations de modération légales, qui imposent aux hébergeurs de supprimer  dans un délai raisonnable les contenus manifestement illicites." Ceci avait été décidé suite aux résultats désastreux d'un "testing en ligne", mené par ces deux associations ainsi que par SOS Homophobie et dont les résultats détaillés furent présentés lors de ces Assises.

-      Même si les "échantillons" pour ce "testing" là étaient nettement plus réduits que ma propre enquête, qui porte sur des dizaines de cas enregistrés avec copies d'écran, ils confirment ce taux effarant : le taux de prise en compte des signalements pour les publications négationnistes est actuellement de 0% !

-      Je suis intervenu dans ces Assises du dimanche 15 mai (photo), dans le cadre de l'atelier "Outils numériques de riposte et contre discours" : la vidéo complète de cet évènement a été enregistrée sur le site d'Akadem, et on peut me voir et m'entendre à partir de 1h05 environ.

Merci à celles et à ceux qui m'auront rejoint dans ce combat difficile. Et rendez-vous dans un prochain article pour faire le point sur cette campagne !

Jean Corcos