Notre radio

Notre radio

09 avril 2015

Archives syriennes ... pour les passionnés !



La semaine dernière, mes fidèles lecteurs le savent, s'achevait un "Mois de la Syrie" particulièrement riche puisque 30 articles ont été publiés au total, les autres publications faisant exploser aussi le compteur pour le mois de mars ! Des publications "intemporelles" pour la plupart, ce qui fait l'intérêt de tels dossiers qui peuvent être lus et relus sur la durée.
Je n'avais  pas - comme fait pour d'autres pays de ces "mois de" -, mis les liens sur des articles d'actualité datant des années antérieures et portant sur la Syrie. Je le fais aujourd'hui pour vous permettre d'avoir une vision "panoramique" dans le temps et depuis 10 ans.

En relisant toutes ces autres publications, je dois dire qu'une chose saute aux yeux : il y a très clairement deux "Planètes" différentes, celle des années antérieures à la Révolution, et celles de la guerre civile depuis 2011 ; comme pour mes émissions de radio, la quantité d'articles a explosé depuis cette date, puisque depuis 4 ans j'ai au compteur 77 articles sur la Syrie, alors qu'il n'y en avait eu que 22 pour les années précédentes.
 
Pour ce qui concerne le suivi très régulier de cette guerre, vous pouvez vous pencher sur les archives regroupées en colonne de gauche sou le titre "Révolutions arabes et suites", et en déroulant les années 2011 à 2015 pour la Syrie ;

Pour ce qui concerne les années 2005 à 2010, il vous suffira de cliquer sur l'un des libellés par année, à la fin du présent article.

Quelques commentaires sur les articles qui ont entre 10 et 5 ans d'ancienneté :
- Je réalise, en relisant notamment les articles très fouillés que m'envoyait à l'époque Isabelle-Yaël Rose depuis Jérusalem, combien à l'époque "tout le monde se parlait" : une diplomatie française active ; des Russes jouant aux intermédiaires ; des États-Unis encore puissance dominante et potentiellement influente dans tous les conflits et micro-conflits ; une Ligue Arabe jouant les arbitres au Liban ou ailleurs ... que cela semble loin ! Aujourd'hui, les Russes sont uniquement les alliés et pourvoyeurs d'armes de l'Iran, de ce qui reste du régime Syrien et de leurs obligés, véritables alliés locaux ; le retrait américain est une réalité même si - mais j'y reviendrai  plus tard - le projet d'accord sur le nucléaire iranien annonce peut-être un retour des USA dans le jeu diplomatique, mais un retour fort menaçant pour Israël ; 
- Mais je réalise surtout que presque toute la région a "implosé", chaque pays étant devenu soit le théâtre d'une guerre civile, soit une forteresse menacée par un acteur nouveau et qui intervient partout : le Djihadisme, passé du stade des attentats terroristes à la prise de contrôle de vastes territoires. Cela, personne ne l'imaginait à l'époque ;
- Dans ce contexte, toutes les supputations sur un jeu autonome de la Syrie par rapport à l'Iran ont disparu ; aujourd'hui il y a en affrontement direct les Sunnites d'un côté, les Chiites de l'autre et chacun joue sa survie ;
- Enfin, vu d'Israël, les "manettes" diplomatiques qu'il pouvait actionner à l'époque ont toutes disparues : plus de médiation turque envisagée avec la Syrie après la rupture avec Ankara ; plus de discussions avec l'Autorité Palestinienne pour contrer le Hamas ; cela est le résultat de la beaucoup de facteurs et pas seulement de l'autisme du gouvernement Likoud revenu aux affaires depuis 2009 ; mais cela n'enlève en rien un sentiment d'amertume, et surtout d'inquiétude pour l'avenir.

Bonnes lectures pour les courageux !

J.C