Notre radio

Notre radio

06 janvier 2010

Les 60 ans de la tragédie d’Oslo : des photos exclusives, et le cri de colère de Souhail Ftouh



Commémoration de la tragédie d'Oslo,
sur le site de l'accident, le 22 novembre 2009
(photos communiquées par Souhail Ftouh)

Mon ami de Tunis, Souhail Ftouh, a évoqué dans un article publié sur le blog JSS news, la commémoration de la tragédie d’Oslo le 22 novembre 2009, 60 ans après une catastrophe aérienne où périrent 27 petits enfants juifs de Tunisie : ces derniers - comme les passagers d’un autre avion, arrivé lui heureusement à bon port - devaient passer quelques mois en Norvège, avant de rejoindre Israël dans le cadre d’une des opérations de « l’Alya Hanoar » (l’émigration des jeunes vers le nouvel état juif).
Sur ce lien l’article complet.
Ci-dessous un extrait :
« Il faudrait tout d’abord rappeler que la tragédie « des enfants d’Oslo » est le nom donné par la communauté juive Tunisienne au crash d’un avion partant de Tunis vers la Norvège, dans le quel 27 enfants ont péri le 20 Novembre 1949 avec les 4 membres de l’équipage et les 3 accompagnatrices du groupe l’infirmière Suzette Cohen-Couder, Myriam Zunitz - un guide de l’Alyat Hanoar et Lisa Shwartz-Yansen, une infirmière norvégienne. Au mois de novembre 1949, deux avions Dakotas de la compagnie aérienne norvégienne, ont décollé de l’aéroport de Tunis (Tunisie), en direction de l’aéroport d’Oslo (Norvège). L’un des avions arriva à destination mais le deuxième s’écrasa aux alentours d’Oslo. Il n’y a eu qu’un seul survivant dans l’avion, un enfant de l’Alyat Hanoar, Itzhak Allal. (...) Soixante ans après cette catastrophe aérienne dans laquelle 27 enfants tunisiens de confessions juifs perdirent la vie, et en présence de plusieurs personnalités, une émouvante cérémonie a été organisée ce dimanche 22 novembre 2009 dans ville Hurum, sur le lieu même du drame. La cérémonie a atteint des centaines de résidents de la ville Hurum environ 40 minutes en voiture d’Oslo. Parmi les nombreux invités ont assisté le père du Premier ministre de Norvège Rudolf Sotltnberg, le Maire de la ville de Hurum, Le Secrétaire d’Etat norvégien, et de nombreux enfants aux soins pour les missions de sauvetage, dont la fille de l’homme qui sauva Isaac El-Al, ainsi que les petits-enfants de cet homme, les enfants d’un frère de la victime norvégienne de l’accident, l’ambassade israélienne et un représentant de l’Association Amit (Association Mondiale des Israélites de Tunisie) notre ami et confrère Maître Eyal Ortal et bien sure Rami El-Al’s fils du seul survivant. »
Rappelant que les obsèques des petites victimes avaient rassemblées à l’époque des milliers de Tunisiens, toutes confessions confondues, et que même le Palais Beylical avait envoyé un représentant, Souhail Ftouh s’est vivement indigné de l’absence d’un représentant diplomatique tunisien à cette cérémonie : je vous renvoie au lien pour lire sa réaction. J’ai préféré, pour ma part, publier ici quelques photos émouvantes de cette cérémonie qu’il m’a envoyée et dont il a fait présent pour le blog, en exclusivité.

J.C