Notre radio

Notre radio

12 juillet 2009

Et Zehava Ben chanta sous les étoiles de Marrakech !

Zehava Ben à Marrakech
(photo Jean Corcos)

Amis lecteurs fidèles ou de passage, vous serez surpris sans doutes par cette photo de mauvaise qualité, prise difficilement avec mon portable au milieu d’une petite foule ... oui, il s’agit d’une chanteuse israélienne, assez connue - quoiqu’un peu passée de mode aujourd’hui -, puisque c’est ... Zehava Ben ! Mais le plus surprenant, c’est cette photo fut prise : au plus profond d’un pays arabe, au Maroc à la fin du mois dernier !

Quelques mots d’explication : j’ai eu la chance d’être invité là-bas à un mariage juif, des circonstances très émouvantes donc qui m’ont permis de découvrir à la fois un nouveau pays et une des deux dernières - avec la Tunisie - communautés juives du monde arabe. Un mariage dans toute les traditions, à la fois religieuses et propres aux traditions orientales, qui s’est étalé à mesure des cérémonies pendant plus d’une semaine et qui (comme je ne suis guère pratiquant) m’aura permis de vivre ... deux « Shabbat pleins », et cela, ironie du sort, lors d’un voyage au Maghreb ! Il faut dire que les Juifs du Maroc ont su conserver à la fois une fidélité très vivace à leur religion et à leur patrimoine millénaire. Réunis pour cette occasion, des membres des deux familles avaient pris l’avion, venant bien sûr de France mais aussi d’Israël - cela fait longtemps que le Maroc n’impose aucune restriction aux visiteurs de ce pays, même s’il n’y a ni relations diplomatiques, ni liaisons aériennes -, du Canada et d’autres pays d’Europe.

La cérémonie dite du « henné » fait partie des traditions communes au Juifs et Musulmans originaires d’Afrique du Nord, et elle n’a rien de religieux : un moment purement oriental, avec danses et musiques. Les futurs épousés (la cérémonie du mariage a lieu quelques jours après en général) sont vêtus de tenues traditionnelles et la musique est orientale: folklorique et contemporaine, en arabe et en hébreu. Le « clou » de la soirée est l’application d’une teinture sur la paume d’une main, celle des fiancés bien sûr, mais aussi de membres de leur famille et en particulier des jeunes filles non encore mariés ... car « ça porte chance » ! Et la confection artisanale de cette teinture est faite le soir même, à partir d’une poudre extraite de l’arbuste épineux du même nom.

Mais revenons à « ce » henné dont je conserverai longtemps un souvenir merveilleux. Il se déroula dans un décor digne des mille et nuits, dans des jardins à Marrakech : accueil par les trompettes et tambourins de musiciens en grande tenue, orchestre oriental ... tout cela n’avait rien d’étonnant, sauf lorsque fut annoncé un deuxième orchestre : celui-là venu d’Israël et accompagnant la vedette Zehava Ben ! J’ai déjà évoqué cette chanteuse et mis en ligne sur le blog un clip musical, « inta omri » (cliquer sur ce lien). Elle-même d’origine marocaine, elle a repris dans son répertoire des grands classiques de la musique arabe, dont le fameux «inta omri ». Parmi eux, un air qui servit de « jingle » lors des premières années de mon émission, avant d’être remplacé par l’air du film « Lawrence d’Arabie ». Toutes ces chansons, donc, mais aussi de nombreux « standards » en hébreu furent chantés et repris en chœur par les convives, tranquillement, alors que de nombreux Musulmans invités ou serveurs étaient dans l’assistance : un moment de pure magie !

Mais je devais aussi découvrir que, dans ce pays accueillant et où les visiteurs sont définitivement bienvenus - contrairement à l’Algérie voisine qui subit depuis des décennies un régime xénophobe et anti-juif -, de tels « évènements » n’ont rien d’exceptionnel : à l’occasion d’autres fêtes - mariages, bar-mitzvot - il est courant d’entendre des orchestres venus d’ailleurs jouer des airs en hébreu. Comme il est courant de croiser des touristes israéliens, visitant le pays sans angoisse particulière et jusqu’aux régions les plus reculées ...
Nous prenant sans doutes pour des touristes venus de là-bas, nous avons même été interpellés par quelques mots en hébreu à la sortie d’un restaurant de Casablanca !

Etonnant pays, et beaux souvenirs, alors même que l’ambiance reste bien lourde au Moyen-Orient et par ricochet presque partout en terre musulmane ... le Maroc mérite bien un « dossier spécial », que j’espère mettre en ligne un jour sur le blog.

J.C