Notre radio

Notre radio

16 juillet 2009

Ouïgours, les Musulmans oubliés

Cela aura été l’autre évènement international - après le début de révolution en Iran - de ce début d’été : les graves troubles au Xinjiang chinois, qui ont opposé les « indigènes » Ouïgours aux Hans, ethnie majoritaire dans le pays et qui l’est devenu, peu à peu dans cette immense province. Une occasion pour le grand public - pour qui les seuls « territoires occupés » rappelés quotidiennement sont les quelques milliers de kilomètres carrés de la Cisjordanie -, de découvrir que cette grande puissance, outre le Tibet, s’était agrandie au cours des siècles derniers en colonisant un immense territoire à sa frontière ouest.

Or les Ouïgours sont ... musulmans ! Et la Chine populaire, alliée traditionnelle du monde arabe, qui a mis quatre décennies à reconnaître Israël et qui est très proche de ses pires ennemis - armements vendus à l’Iran ; pétrole acheté au Soudan ; défense de ces deux « états voyous » au Conseil de Sécurité de l’ONU - se retrouve donc à devoir mater une révolte qui, si, elle n’est pas encore « islamiste », risquerait en théorie de nuire à ses alliances. Sauf que ... on se souvient du silence du monde musulman lorsque les Russes écrasaient les Tchétchènes ; un silence bien intéressé et qui démontrait l’hypocrisie de ses autres indignations ! Et on note, aujourd'hui et à nouveau, l’extraordinaire modestie des réactions chez la plupart des puissances musulmanes, après les premières centaines de victimes de la répression en Chine.

Mohamed Sifaoui, qui se moquait lors de l’opération de Gaza des « marcheurs du samedi », les interpelle sur son blog à propos de leur silence incroyable à propos de ces évènements.
Ci-dessous, un extrait :
« Oui ! Je souhaite marcher entre la place de la République et Nation pour scander mon soutien aux Ouïgours, vous savez ces Musulmans qu'on assassine en Chine dans l'indifférence collective, mais voilà, comme je le disais dans un précédent papier écrit lors de la guerre sur Gaza, tant que ce ne sont pas des Palestiniens qui meurent et tant que sous l'uniforme il n'y a pas de Juifs, les associations musulmanes, les membres du centre Zahra, ces antisémites qui se drapent derrière « l'antisionisme », l'UOIF, les salafistes, le CFCM, Dieudonné et ses amis, Marie-Georges Buffet, Olivier Besancenot, Jean-Luc Mélenchon et tutti quanti ne sont guère gênés par le sort de ces Musulmans bridés que le pouvoir de Pékin écrase ».Lien sur l'article du blog de Mohamed Sifaoui

Pour en savoir plus, deux autres liens :
1) La vidéo de l'émission "C dans l'air" sur France 5, qui a réunis le 8 juillet des spécialistes du sujet.