Notre radio

Notre radio

20 février 2009

De bonnes nouvelles pour les défenseurs de la paix et la justice

Qui a dit que les dirigeants du Hamas échapperont éternellement de la justice ? L'association "Avocats Sans Frontières" et d'autres ONG viennent de décider pour la première fois de porter plainte auprès du procureur de la Cour pénale internationale (CPI), siégeant à La Haye, contre les principaux dirigeants du Hamas pour crimes de guerre et crimes contre l'humanité. Maître Gilles William Goldnadel, président de l'AFS, vient donc de franchir une étape courageuse et très attendue.

Les dirigeants politiques et militaires du mouvement Hamas, coupables de crimes de guerre seront poursuivis au tribunal de la Cour Pénale Internationale de La Haye. Une requête au Président français sera déposée par "Avocats Sans Frontières", soutenue par d'autres O.N.G. aux fins de voir le Chef de l'État français saisir le Procureur près la Cour Pénale Internationale de La Haye, conformément à ses prérogatives.
A la suite de son communiqué en date du 13 janvier 2009, l'Association « Avocats Sans Frontières » a précisé ci-après, les cinq griefs légaux qui seront utilisés auprès du Procureur près la Cour Pénale Internationale, à l'encontre des dirigeants politiques et militaires du mouvement Hamas, coupables de crimes de guerre :
1-Viser délibérément la population civile israélienne.
2-Tirer des missiles et des obus à partir de zones civiles (écoles, hôpitaux ...).
3-Utiliser des symboles humanitaires tels que des ambulances pour tenter de jouir de l'impunité - recruter, former des enfants à la guerre, les utiliser comme boucliers humains.
4-Appeler publiquement au génocide ou à l'assassinat pour des raisons religieuses ou raciales (charte du Hamas).

Toujours dans le cadre de la poursuite des chefs du mouvement intégriste , Irwin Cotler l'ex Ministre de la Justice du Canada et le professeur de droit à l'Université Mac Gill à Montréal a relevé récemment 5 crimes de guerre et un crime contre l'humanité perpétrée par le Hamas. Selon le professeur Cotler l'idéologie du Hamas et ses tactiques militaires sont des cas d'étude par excellence comme exemples de violation de la loi internationale. Il a noté au moins 6 violations de la loi. Ce sont les quatre mentionnés ci-dessus, plus les deux suivants :
- Recruter, former des enfants à la guerre, utiliser les enfants comme bouclier humain est un crime de guerre
- Attaquer systématiquement des civils pendant plus de 8 ans est un crime contre l'humanité.
De très bonnes nouvelles en perspective à annoncer à tous les hommes et les femmes libres de la planète qui sont exaspérés par la haine et la barbarie prônée par le Hamas. Il est important aujourd'hui, pour tous ceux qui attendent une paix juste et durable au Proche Orient, de dénoncer les crimes de guerre perpétrés par les « nazislamistes » du Hamas. Il appartient à la communauté internationale, en particulier aux États signataires des Conventions de Genève et aux organisations de citoyens de soutenir et d'encourager cette initiative. Les chefs du Hamas ne doivent pas rester impunis. Les dirigeants du Hamas pourront être déférés devant la CPI s'il y a une vraie volonté de la part des Nations, comme il a été fait à propos du Darfour et en République démocratique du Congo, enquêtes qui, elles, ont abouti à plusieurs inculpations.
Le Collectif « Arabes Pour Israël » s'adressera par une lettre de soutien à l'Association Avocats sans Frontières et il proposera de se joindre aux efforts visant à traduire les dirigeants du Hamas devant la justice pénale internationale.

Collectif "Arabes Pour Israël"http://arabespourisrael.unblog.fr/