Notre radio

Notre radio

09 février 2015

Carnets de Jordanie : des bijoux à redécouvrir




Isabelle-Yaël Rose a été une jeune et bénévole collaboratrice pendant les quatre premières années du blog, entre 2005 et 2009. 53 articles au total, rédigés d'une plume brillante et acérée à la fois, et qui ont fait honneur à ma modeste publication !

Agrégée de philosophie, enseignante pendant les premières années de sa vie, éprouvée par les classes rebelles dont elle a eu la charge pendant six ans, elle a eu ensuite un parcours étonnant : elle a quitté la France, par convictions personnelles et pour s'installer à Jérusalem ou elle a étudié l'hébreu ; puis elle s'est convertie au Judaïsme ; et de là-bas, ayant connu mon blog et s'étant sentie partager des valeurs communes avec mon propre travail, elle m'a proposé de travailler bénévolement à mes côtés. Je réalise, peut-être plus nettement qu'alors, la qualité et la pertinence de ses commentaires ; et je regrette d'autant plus qu'un jour - pour des raisons strictement personnelles et que je ne peux développer ici -, elle ait préféré "disparaitre".

Parmi ses publications, quelque chose d'unique et de précieux pour un blog dont la vocation est la connaissance du monde musulman. Vivant en Israël, profitant des frontières encore ouvertes grâce aux traités de paix avec deux de ses voisins, elle s'est rendue en Egypte et en Jordanie. Pour le premier pays, on trouvera deux de ses articles dans la série "Le mois de l'Egypte" dont je parlerai plus tard dans le cadre de cette rétrospective. Mais, surtout, elle a ramené d'un séjour dans le Royaume Hachémite des véritables trésors littéraires, les "Carnets de Jordanie" ...

Cinq articles au total, aux titres parfois étranges : "Le troisième cercle" ; "Le musée militaire ou au nom du nom" ; "L'Eglise copte ou Amman code" ; "L'appel d'Amman, ou le chemin de Damas" ; "Retour ou French cancan". En fait, et c'est là que son talent était fabuleux, mon amie journaliste n'a vécu aucune aventure lors de ce séjour touristique. Mais elle avait tellement d'imagination, elle savait porter sur les êtres et les lieux un regard si singulier, mêlant culture, curiosité, psychologie et réelle empathie, que cette série représente quelque chose de tout à fait unique. 
 

A découvrir d'urgence donc en cliquant sur le libellé ou directement ici ... bonne lecture !


J.C