Notre radio

Notre radio

12 février 2015

"In memoriam", la rubrique la plus triste



Un titre en latin pour une série sur un blog juif : ce n'est pas très commun. Mais comment mieux intituler une quasi rubrique nécrologique ? Et pourquoi une telle rubrique ?

D'abord, un constat : "Rencontre" a été créé en mai 1997, il y aura donc 18 ans cette année. Les invités se comptent par centaines, certains n'étaient plus très jeunes quand je les ai fait entendre par mes auditeurs, d'autres, hélas sont parti(e)s prématurément et beaucoup d'une "sale maladie" dans les eaux de la soixantaine ou même plus jeunes ; une invitée - Candice Cohen - est morte tragiquement. Bref, ainsi va la vie, et en ne comptant que ceux dont j'ai appris le décès et à qui j'ai rendu hommage, il y a eu ainsi 9 invités qui nous ont quittés. Impression troublante, car leur voix est pieusement conservée dans mes archives sonores : et pourtant ils ne passeront plus sur nos ondes ou ailleurs ...

En remontant dans le temps, et en parcourant donc les articles du libellé "In memoriam", citons :
Abdelwahab Meddeb, Roger Saïd, Mouloud Aounit, Candice Cohen-Ahnine, Thérèse Delpech, Laurent Murawiec, Jacques Hassoun, Semih Vaner, et André Chouraqui.
Je partageais beaucoup de valeurs avec certains, j'étais plutôt de sensibilité différente pour d'autres, mais j'ai essayé dans des articles plus ou moins détaillés de dire combien avaient compté leurs actions et leurs paroles.

J'ai également écrit une autre série d'articles pour rendre hommage à d'autres disparu(e)s, ceux-là que je n'ai jamais reçus à la radio mais qui ont tous méritaient d'être évoqués. Citons, à nouveau en remontant dans le temps :
Les deux otages assassinés par des djihadistes, Hervé Gourdel et Steven Sotloff, Guy Narboni, le Grand Rabbin David Messas, Mohamed Arkoun, Christian Delacampagne, Charlie Benyahya, Naguib Mahfouz et Samira Bellil. Et, un hommage personnel à mon père, le Docteur Salomon André Corcos (z"l) décédé en 2007, hommage qui explique combien il a influencé mon propre parcours depuis mon enfance à Tunis.



Pour y accéder, cliquer sur le libellé en fin d'article ou  aller sur ce lien


Bonnes lectures.

J.C