Notre radio

Notre radio

28 mai 2009

Forum économique mondial en Jordanie : Shimon Peres accueilli avec intérêt

Le président Shimon Peres s’est rendu en Jordanie où il a participé à la conférence annuelle du Forum économique mondial. Au terme de son discours, il a réuni une conférence de presse qui a été retransmise par les principales chaînes télévisées du monde arabe, et au cours de laquelle il a présenté la position israélienne sur les questions régionales.

Le "Haaretz" (lundi 19 mai 2009) note surtout que le Président Shimon Peres a été accueilli avec enthousiasme par les journalistes arabes. Selon le journal, le président Pérès a suscité bien plus d’intérêt parmi ces journalistes que les personnalités arabes présentes à la conférence. Des hommes d’affaires de l’ensemble du monde musulman, dont de nombreux jeunes venant du Liban, des pays du Golfe, d’Iran et, naturellement, de Jordanie ont eux aussi tenu à entendre le discours du président israélien. Le président israélien s’est entretenu, ensuite, en tête-à-tête avec le roi Abdallah de Jordanie, en marge du Forum économique qui s'est tenu du coté jordanien de la mer morte. L’occasion était propice pour parler de l’économie et des échanges commerciaux entre les deux pays.

En paix depuis quinze ans, Israël et la Jordanie poursuivent leurs échanges économiques d’une façon continuelle. La Jordanie est une cible privilégiée pour les investisseurs israéliens. Tout d’abord pour son positionnement géographique : la Jordanie possède une façade sur le Golfe d'Aqaba (Mer Rouge), sur 25 km, entre Israël et l'Arabie Saoudite ; en plus, son économie est ouverte, mais aussi l’économie jordanienne présente la particularité d'être une économie de services à 70%. La Jordanie a été le pays le plus exposé à la guerre en Irak, notamment lors de l'interruption des échanges avec ce pays qui constituait son principal marché d'exportation, avec des conséquences économiques importantes et qui ont affecté ses perspectives de développement. L’ouverture de la Jordanie vers Israël a constitué une bouffé d’oxygène pour l’économie du Royaume hachémite. La Jordanie a aussi trouvé en Israël un partenaire possédant plusieurs atouts : l'économie israélienne est doté d’ un système capitaliste moderne et un pays jeune qui se caractérise par un secteur privé dynamique et un secteur de la high-tech en croissance rapide. Les entreprises israéliennes, principalement dans ce domaine, sont très appréciées par les Jordaniens. La Jordanie est un pays où un grand nombre d’entreprises israéliennes exportent du papier, des imprimantes et des machines industrielles. Les exportations vers la Jordanie atteignent un total de 115,2 millions de dollars pour l’année 2008.

Lors de la conférence annuelle du Forum économique mondial qui s'est tenu du coté jordanien de la mer morte, le roi Abdallah II de Jordanie et le président israélien Shimon Peres se sont félicités du dynamisme des échanges économiques jordano-israéliens. Le ministre jordanien des Affaires étrangères, Nasser Judeh, a assuré, lors du Forum économique de la Mer morte, qu’Israël et la Jordanie poursuivront leurs échanges économiques et que la Jordanie espèrera rester la principale destination des investisseurs israéliens dans la région. En effet, ces deux pays avaient signé un accord prévoyant la levée de tous les obstacles douaniers à l’horizon 2010 permettant aux industriels israéliens d’accentuer leur présence en Jordanie, notamment à travers la délocalisation de leur production et l’utilisation du port d’Aqaba pour exporter vers l’Occident, sans compter que la présence israélienne en Jordanie permet une ouverture commerciale sur le marché irakien, au travers des produits israéliens fabriqués en Jordanie, avec une main d’œuvre jordanienne moins coûteuse que celle de l'Etat hébreu. Si Israël a exporté pour 245 millions de dollars vers les pays arabes en 2006, ce chiffre a augmenté de 20 % en 2008 et la Jordanie en constitue la principale porte de transit vers les pays arabes car plus de 1.300 opérateurs israéliens travaillent avec le Jordanie. La Jordanie est le pays où le plus grand nombre d’entreprises israéliennes sont présentes, soit 1.343.

L'Agence nationale d'Israël pour la coopération internationale (MASHAV), rattachée au Ministère des Affaires étrangères, coopère dans ce sens étroitement avec le gouvernement jordanien en prévoyant plusieurs programmes de coopération sur le développement, qui sont considérés par Jérusalem et Amman comme instrumentaux et qui créent une atmosphère de confiance, de respect mutuel et de tolérance, participant à la consolidation de le paix entre les deux capitales (1).

La conférence annuelle du Forum économique mondial, tenue au début de la semaine en Jordanie, était une occasion pour accentuer les efforts afin d’augmenter le volume des échanges jordano-israéliens. Et si Monsieur Shimon Peres a suscité bien plus d’intérêt parmi les journalistes que les personnalités arabes présentes à la conférence, c’est parce qu’il est un des meilleurs ambassadeur de la paix dans la région, une personnalité largement respectée en Jordanie et dans le reste des pays arabes modérés.

Ftouh Souhail,
Tunis
(1) Le Centre de coopération internationale d’Israël Mashav vient d’ouvrir un compte Facebook afin de permettre de renforcer les échanges, la coopération et les rencontres entre tous les intervenants israéliens et arabes : Accéder au compte Mashav de Facebook