Notre radio

Notre radio

28 octobre 2008

Le Maghreb au miroir de son passé juif : des historiens au rendez-vous !


D’abord quelques mots à propos de l’illustration de cet article : c’est la couverture d’un livre qui vient de sortir, et qui traite d’un sujet bien original, celui de la Tunisie médicale de la période pré coloniale à la veille de l’indépendance. Il se trouve que j’ai eu la chance de rencontrer son auteur, le docteur Lucien Moatti, dont le père, lui-même médecin réputé à Tunis était un ami de mon père, le docteur Salomon André Corcos (z"l), décédé l’an dernier et dont la mémoire a été évoquée par deux fois dans le blog.

On trouvera sur le site de l’éditeur (Éditions Glyphe) une présentation de l'auteur qui allie une expérience de médecin et une passion d’historien (il est membre de la Société Française d’Histoire de la Médecine), ainsi qu’un amour jamais démenti de sa Tunisie natale : une terre qui était jadis cosmopolite, et où le corps médical - à l’image de la population - était une « mosaïque », où les Juifs occupaient une place importante !

Des Juifs il sera à nouveau question, mais cette fois à propos de l’ensemble du Maghreb lors d’un prestigieux colloque international qui se tiendra à la Sorbonne du lundi 3 au jeudi 6 novembre : vous pourrez consulter son programme complet (format ACROBAT) en cliquant ici. Ce colloque, qui réunira pour la première fois des universitaires venus du Maroc, d’Algérie, de Tunisie et d’Israël mais aussi d’Italie et des États-Unis et, bien sûr, de France, est organisé par la Société d’Histoire des Juifs de Tunisie (SHJT), dont le dynamique président, le Professeur Claude Nataf a été reçu à plusieurs reprises à mon émission. En partenariat avec la SHJT, six établissements universitaires, dont la prestigieuse INALCO qui fait autorité en matière « d’orientalisme ».

Le thème de ce colloque sera : « les Juifs du Maghreb de l’époque coloniale à nos jours : histoire, mémoire et écritures du passé ». Je ne vais pas, bien entendu, résumer ici en quelques lignes les sujets abordés, et vous vous rapporterez au programme pour les découvrir ... Je mentionnerai juste, parmi les intervenants, ceux que j’ai eu le plaisir de recevoir dans le cadre de ma série radiophonique : Claude Nataf, donc, mais aussi Michel Abitbol, Benjamin Stora, Habib Kazdaghli et Mohamed Kenbib. Et viendra également donner une leçon inaugurale le Professeur M’Hamed Hassine Fantar, titulaire de la chaire Ben Ali pour le dialogue des civilisations et des religions, qui m’avait invité à Tunis l’année dernière pour un autre colloque !

J.C